DERNIERES INFORMATIONS
Search
La connexion à Internet par satellite offerte par le programme Starlink va bientôt s'étendre en France.

Connexion à Internet par satellite : une avancée imminente

16455

D’après un récent tweet du milliardaire Elon Musk, daté du 17 septembre, le programme Starlink, qui doit offrir une nouvelle solution de connexion à Internet par satellite, cessera d’être en version bêta dès le mois d’octobre prochain. Cela, seulement un an après ses premiers essais.

Une avancée rapide

La connexion à Internet par satellite offerte par le programme Starlink va bientôt s'étendre en France.

La connexion à Internet par satellite offerte par le programme Starlink va bientôt s’étendre en France.

A très court terme, le programme Starlink devrait donc devenir pleinement opérationnel dans les quatorze pays où il est actif, dont la France métropolitaine. Une belle avancée, si l’on considère que cette façon d’accéder à Internet via une constellation de satellites a débuté en octobre 2020. D’abord aux États-Unis, puis dans treize autres pays. Notamment, au Canada et au Royaume-Uni. Ainsi, en pratique, les vitesses de transmission de données annoncées se situeront entre 50 Mbit/s et 150 Mbit/s. Avec un temps de latence réduit, qui variera entre 20 et 40 millisecondes. Cela, avec un risque d’interruption du signal présenté comme très faible.

Une vitesse de débits concurrentielle

A ce jour, la connexion à Internet par satellite offerte par Starlink est soutenue par un millier d’appareils, mis en orbite autour de la Terre. Ce qui a d’ores et déjà permis à ce programme d’offrir aux territoires couverts une vitesse de débits satisfaisante. Pour preuve, actuellement, environ 100.000 clients se sont laissés tenter par cette solution technologique. Néanmoins, cette couverture doit encore se renforcer à l’avenir.

Un déploiement à renforcer

Actuellement, en France, il existe trois relais au sol qui permettent de communiquer avec les satellites qui gravitent dans l’espace. Cependant, pour devenir véritablement opérationnel, le programme Starlink a encore besoin de renforcer son déploiement. Cela, pour améliorer sa connectivité. Or, cet objectif pourrait être atteint dès 2022. Ce qui permettrait alors à Starlink de devenir un concurrent sérieux de la fibre optique ou de la 4G. En offrant également des débits de transferts de données élevés, avec une très faible latence. Néanmoins, lorsque ce dispositif sera complet, il restera à résoudre le problème du coût de l’équipement pour les particuliers. En effet, pour le moment, celui-ci reste cher. Pour exemple, à elle seule, l’antenne destinée à être placée sur le toit coûte 99 euros par mois. Un montant encore prohibitif, si on le compare aux autres solutions d’accès à Internet, aux tarifs deux à trois fois moins élevés.