Le CES de Las Vegas a accueilli de nombreuses startup françaises.

CES de Las Vegas : une présence notable des startup françaises

13826

CES de Las Vegas : l’Hexagone n’a pas à rougir

 

Chaque année, connu pour ces gadgets surprenants, le grand Salon high tech de Las Vegas a l’habitude de nous surprendre. Mais pour sa dernière édition, le Consumer Electronics Show a accueilli plusieurs inventions françaises qui visent plutôt l’amélioration de la santé.

 

Une invention pour les diabétiques

A Las Vegas, la French Tech figure en bonne place parmi les multiples stands du CES. Notamment dans le domaine de la santé. Ainsi, Diabeloop, une startup française créée en 2015, a inventé un appareil très utile aux personnes diabétiques de type 1. De fait, celui-ci permet de réguler le taux de sucre dans le sang. Cette invention connectée s’appuie sur les recherches menées par le docteur Charpentier. Par ailleurs, ce projet de capteur, porté via un patch, a bénéficié d’un partenariat conclu avec le CEA Leti. Grâce à l’application reliée à ce capteur, la personne peut connaître rapidement la dose d’insuline dont elle a besoin. Ce qui permet à une pompe, portée par le patient, de lui injecter l’insuline nécessaire. Ce calcul automatique peut s’effectuer toutes les cinq minutes, jour et nuit. L’utilisateur doit juste anticiper ses repas, ou d’éventuelles séances de sport, s’il veut éviter toute crise d’hypoglycémie.

Un bracelet qui veille sur le sommeil

Le CES de Las Vegas a dévoilé de nombreuses inventions françaises.

Le CES de Las Vegas a dévoilé de nombreuses inventions françaises.

Au CES de Las Vegas, toujours dans le domaine de la santé, et également développé par le CEA Leti, on pouvait voir sur un autre stand un bracelet connecté très ingénieux. Celui-ci comporte des capteurs capables de mesurer le rythme cardiaque, la saturation en oxygène, mais aussi, plus étonnant, la vasoconstriction. C’est à dire la réduction possible de la taille des vaisseaux sanguins. De plus, il peut aussi vérifier le rythme respiratoire pendant le sommeil.

Cette possibilité permet de détecter d’éventuelles apnées du sommeil et leur durée. Une caractéristique fréquente chez les dormeurs en surpoids, ou qui ronflent très fort. En effectuant des mesures à chaque heure, cet outil très fiable permet de détecter des anomalies. Celles-ci surviennent parfois pendant qu’une personne dort. Ce qui peut expliquer pourquoi un sommeil n’est pas réparateur. A terme, le centre de recherche toulousain qui a conçu cet appareil voudrait bientôt le diffuser dans l’ensemble du secteur médical.

Une invention contre les violences conjugales

Sur l’un des stands du CES de Las Vegas, on pouvait voir un autre bracelet, d’apparence banale. Il est né suite aux recherches menées par Diariata N’Diaye, la créatrice de l’application App-Elles. Il s’adresse à toute femme qui serait victime de violences. Ou encore, aux personnes de son entourage qui souhaitent l’aider. Son fonctionnement est très simple. En cas de problème, dès qu’on touche ce bracelet connecté, trois personnes dont les coordonnées ont été enregistrées sont immédiatement prévenues. Ainsi, elles peuvent alors localiser la femme qui se trouve en difficulté. Cela, grâce à un petit micro intégré. Celui-ci permet d’entendre clairement ce qui se passe autour. Cela permet de décider si l’on doit ou pas appeler des secours. Par ailleurs, l’enregistrement fourni peut aussi servir de preuve en cas de plainte.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.


Laisser un commentaire