Des cagnottes en ligne sont proposées par les syndicats pour soutenir les grévistes.

Cagnottes en ligne : une initiative d’entraide menée par les syndicats

7244

Cagnottes en ligne : pour mieux soutenir les grévistes

Actuellement, pour que les grévistes puissent maintenir leur mouvement de contestation contre la réforme des retraites, des cagnottes en ligne sont proposées sur les réseaux sociaux. Leur but est d’apporter un soutien financier supplémentaire aux « caisses de grève », déjà prévues par les syndicats.

Une réserve complémentaire

Pour pouvoir défendre le plus longtemps possible leurs revendications, les grévistes ont besoin d’un soutien financier. Cela, afin de pouvoir tenir et de limiter leurs pertes de salaires durant la grève qu’ils mènent. Conscients de ce problème, les syndicats l’ont anticipé. Ainsi, ils ont constitué en urgence des « caisses de grève ». Par exemple, deux jours après le début du mouvement contestataire en cours, la caisse de la CGT avait déjà accumulé 620.000 €. Cette somme est destinée à lui permettre de durcir le bras de fer qu’elle a entamé contre la politique du Gouvernement. Ses demandes de financement faites via les cagnottes en ligne vont sans doute lui fournir des fonds supplémentaires.

Compensation d’une perte nette

En cas de grève, le Code du travail est très clair. En effet, iI prévoit qu’un jour de grève est forcément non payé. Par conséquent, tout gréviste qui veut s’engager dans une contestation sociale sait à l’avance que son salaire sera amputé du nombre de journées de grève qu’il mènera. Pour compenser cette perte automatique, les organisations syndicales ont organisé des « caisses de grève ». Par exemple, la CFDT a mis la sienne en place depuis 1973. Celle-ci est alimentée par les cotisations versées par les adhérents. Cette caisse de solidarité est réservée aux membres dont l’ancienneté est au minimum de six mois.

Une réserve conséquente

A ce jour, cette caisse dispose d’un montant de 126 millions d’euros. Grâce à lui, dès le deuxième jour d’un conflit social, tout adhérent à la CFDT peut toucher un montant de 7,30 € de l’heure. Soit à peu près un SMIC horaire. Ainsi, ce versement permet de dédommager l’action menée par les travailleurs affiliés à la CFDT. Le complément apporté par les cagnottes en ligne devrait encore renforcer ce dispositif.

Une aide conséquente pour la CGT

Les cagnottes en ligne apportent un soutien financier supplémentaire aux grévistes.

Les cagnottes en ligne apportent un soutien financier supplémentaire aux grévistes.

Pour consolider le dispositif général des entraides syndicales, depuis plusieurs années, des cagnottes sont régulièrement créées sur des plateformes Internet. Notamment via des sites comme Leetchi, Le Pot Commun ou encore Le Pot Solidaire. Comme tous les principaux syndicats, la CGT pratique ce système de solidarité. Il lui permet de faire grossir ses réserves, en prévision d’un conflit à soutenir. Par exemple, en 2016, lors du mouvement mené contre la loi El Khomri, la CGT avait ainsi accumulé, puis redistribué, environ 500.000 €.

Une réactivation de circonstance

Aujourd’hui, pour soutenir le mouvement qu’elle conduit contre la réforme des retraites, elle a réactivé ce dispositif d’entraide. Ainsi, à ce jour, sa cagnotte baptisée « Solidarité financière avec les salariés en grève » est celle qui a récolté le plus de fonds. A noter que différents sondages ont montré que seulement 20 % des personnes interrogées, bien qu’en partie solidaires avec les grévistes, approuvaient le système des cagnottes en ligne.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.