L'arrivée du WI-FI 6E va permettre au Wi-Fi une évolution attendue sur le territoire, grâce à des débits plus rapides.

L’arrivée du WI-FI 6E : une évolution très prometteuse

1972

Publiée début décembre dans le Journal officiel, l’arrivée du WI-FI 6E en France est maintenant officielle pour l’ARCEP, l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques. Ainsi, ce feu vert va ouvrir de nouvelles possibilités aux appareils sans fil, en leur permettant d’accéder à des débits plus importants. Par conséquent, à des usages également beaucoup plus performants.

L’accès à un troisième segment de fréquences

logo pour une arrivée du WI-FI 6E

L’arrivée du WI-FI 6E va permettre au Wi-Fi une évolution attendue sur le territoire, grâce à des débits plus rapides.

Depuis le 1er décembre, ce nouveau texte valide l’emploi dans l’Hexagone de fréquences supplémentaires pour la communication sans fil. Cette technologie courante sert aujourd’hui à tous les Français qui ont une box à leur domicile, ou encore pour accéder à Internet via un modem. En pratique, l’arrivée du Wi-Fi 6E va apporter de l’oxygène aux bandes de fréquences dont on se sert jusqu’à présent. En effet, actuellement, le Wi-Fi classique occupe déjà deux tranches du spectre radioélectrique. A savoir, les bandes 2,4 et 5 GHz. Dorénavant, le Wi-Fi 6E exploitera aussi un troisième segment : celui des 6 GHz. Techniquement, celui-ci utilisera la tranche des 480 MHz.

Des débits beaucoup plus rapides avec l’arrivée du WI-FI 6E

Ainsi, l’usage de cette troisième couche va permettre au Wi-Fi de partager moins souvent ses fréquences avec d’autres usages, parfois problématiques. Notamment, ceux des radars. Par ailleurs, comme le nombre des internautes ne cesse de croître, les besoins en ressource Wi-Fi sont aussi en train d’augmenter. Ce qui commence à générer des complications dans les zones urbaines à forte concentration. Comme le Wi-Fi 6E va se placer en haut du spectre des fréquences qu’on sollicite jusqu’à présent, ses débits seront plus intenses. Un « soulagement » aux bandes de fréquences 2,4 et 5 GHz, grâce à une troisième voie d’accès pour les données. Cette nouvelle possibilité sera plus rapide que les voies en activité jusqu’à présent. Plus rapide grâce à une meilleure capacité à gérer de très hauts débits.

Une mutation progressive

Indéniablement, l’évolution qui aura lieu en se servant de la technologie du Wi-Fi 6E ouvrira de nouvelles fonctionnalités, très attendues et souhaitables. Cependant, avant de pouvoir en profiter pleinement, le grand public devra s’équiper d’une nouvelle génération d’appareils compatibles avec cette évolution. En attendant, le Wi-Fi traditionnel restera toujours en activité. Ce qui devrait permettre une mutation progressive, avant que l’arrivée du WI-FI 6E ne s’installe dans tous les foyers français.



Né à Paris le 12 Décembre 1981, Pierre Baron est un journaliste français. En 1999, à tout juste 19 ans, il débute une carrière de journaliste à News-York sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2005 à 2010. On le voit ensuite sur iTélé, entre 2011 et 2017 date à laquelle il intègre la rédaction du Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique NTIC.