Dans les Alpes-Maritimes, de très violentes intempéries ont dévasté de nombreuses communes

Alpes-Maritimes : des communes rendues méconnaissables

15509

Alpes-Maritimes : de nombreux habitants en détresse

 

Depuis vendredi dernier, de violentes intempéries ont dévasté plusieurs villages des Alpes-Maritimes. Elles ont ravagé des dizaines de routes. Ainsi que des ponts. Actuellement, certaines zones rurales restent inaccessibles.

 

Des dégâts imprévisibles

Les Alpes-Maritimes doivent secourir aujourd'hui de nombreux habitants en détresse.

Les Alpes-Maritimes doivent secourir aujourd’hui de nombreux habitants en détresse.

En 48 heures, l’immense puissance de la tempête Alex a dévasté de nombreuses localités des Alpes-Maritimes. En effet, en à peine douze heures, un an de pluie est tombé sur différents villages de l’arrière-pays niçois. Ainsi, de nombreuses routes ont subi un effondrement. De plus, plusieurs ponts ont cédé. Emportés par les crues éclair des rivières locales. Au final, l’isolement de certaines zones pose aujourd’hui un grave problème. Car de nombreuses maisons sont toujours coupées du monde.

Des secours par voie aérienne

Sur place, cette situation inédite a souvent obligé les sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes à intervenir par hélicoptère. Seul moyen envisageable à certains endroits pour secourir les habitants en détresse. Ainsi, près de 150 interventions ont eu lieu. A ce jour, on recherche toujours au moins au moins neuf personnes. Cependant, ce bilan risque malheureusement de s’alourdir. Notamment, dans la commune de Saint-Martin-de-Vésubie. De fait, les précipitations y ont été d’une incroyable violence. Ce qui a engendré une crue gigantesque de la rivière qui la traverse. Aujourd’hui, l’impossibilité de communiquer avec de nombreux sinistrés accentue encore l’inquiétude des habitants. Pour l’instant, le bilan final de ces intempéries reste approximatif.

Des villages toujours isolés

A Roquebillière, deux personnes réfugiées sur le toit de leur maison ont disparu sous les yeux des secouristes qui tentaient de les mettre à l’abri. Un terrible traumatisme, pour tous les témoins de cette scène d’apocalypse. Actuellement, à La Bollène-Vésubie, on déplore aussi la disparition de deux sapeurs-pompiers. En plus de ce secteur, totalement méconnaissable, les vallées de la Tinée et de la Roya ont aussi énormément souffert. A ce jour, après un tel déluge, contacter certaines personnes sinistrées reste impossible. De même qu’accéder à plusieurs zones. Etant donné qu’elles sont très escarpées. Actuellement, elles restent sans eau potable, ni téléphonie, ni électricité. D’ailleurs, dans les prochaines semaines, plusieurs villages des Alpes-Maritimes demeureront sans doute isolés.

Un état de catastrophe naturelle

Face à l’ampleur des dégâts, Jean Castex, le Premier ministre, s’est rendu sur place. Ce mercredi, l’état de catastrophe naturelle sera sans doute déclaré dans les douze communes les plus touchées par cette catastrophe météorologique. Christian Estrosi, le maire de Nice, a déclaré qu’il agissait d’un « désastre sans précédent depuis plus d’un siècle. »