Différentes aides à la reprise seront attribuées en Bourgogne-Franche-Comté.

Aides à la reprise en Bourgogne-Franche-Comté, une dynamique d’avenir

21077

Pour apporter diverses aides à la reprise, la région Bourgogne-Franche-Comté prévoit plus de 65,5 millions d’euros d’aides. Cela, afin de soutenir de nombreux secteurs impactés par la crise sanitaire.

D’importants budgets de soutien

La Bourgogne-Franche-Comté va attribuer différentes aides, afin d'accélérer la reprise.

La Bourgogne-Franche-Comté va attribuer différentes aides à divers secteurs prioritaires, afin d’accélérer la reprise.

Ce 7 mai, en Bourgogne-Franche-Comté, les élus régionaux réunis en commission permanente ont voté plus de 65,5 millions d’euros d’aides à la reprise. A accorder en urgence, au niveau régional. En grande partie, ces budgets iront à des secteurs prioritaires, récemment affaiblis par la pandémie. Ainsi, un Plan d’Accélération de l’Investissement Régional pourra résorber de nombreux effets négatifs. Dus à la crise sociale et économique, récente et à venir. Parmi ces secteurs clés, absolument essentiels, les filières de l’emploi, de la santé et des aides aux entreprises sont apparues comme majeures.

Une nouvelle prime exceptionnelle

Dans le domaine central de la Santé, la région a décidé d’octroyer une prime exceptionnelle Covid. Comme la Bourgogne-Franche-Comté l’avait déjà fait précédemment. Cela, à deux reprises, lors des premières vagues. Cette prime sera de 1.200 €, versée pendant un mois. Elle sera accordée aux élèves des Instituts de formation paramédicale, actuellement en stage. Mais qui travaillent aujourd’hui en renfort, dans les divers établissements de santé de la région. Cette prime sera co-financée en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé, qui en réglera la moitié.

Aides à la reprise en Bourgogne-Franche-Comté : des dotations en faveur de l’emploi

Pour faire repartir l’emploi en Bourgogne-Franche-Comté, une dotation de 6 millions d’euros sera mise en place. Cela, afin de soutenir dans la région les projets les plus innovants. Notamment, ceux qui touchent à l’usage de la technologie de l’hydrogène. A ce titre, le bureau d’études H2 Motronics percevra une enveloppe de 500.000 euros. Ainsi, ce budget lui servira à développer un propulseur pour moto à haute performance, qui utilise cette nouvelle technologie. Dans cette même dynamique, afin d’aider la société Dulchalon à finaliser une usine de pain de mie et de pain grillé à Fragnes-La Loyère, celle-ci recevra une aide de 1.4 million d’euros. Cette entreprise est une filiale du groupe espagnol Vichy Food. Grâce à son installation, à travers son activité locale, cette entreprise devrait pouvoir créer 60 emplois dès 2023. Par la suite, avec une perspective de développement pouvant atteindre jusqu’à 250 salariés.

Des aides individuelles accordées sur dossier

Enfin, plusieurs aides individuelles à des entreprises ont également reçu l’accord des élus régionaux. Ainsi, grâce à des dossiers solides, une quarantaine de sociétés touchera au total 3,2 millions d’euros de subventions et d’avances remboursables. Dans le détail, onze entreprises recevront diverses avances remboursables, d’un total de 1,33 million d’euros. Et vingt-neuf autres entreprises bénéficieront d’une subvention de 1,9 million d’euros. Avec laquelle 1,6 million d’euros servira à financer du nouveau matériel pour des industries appartenant au secteur agroalimentaire. Ainsi, ces efforts de la région, via des aides à la reprise, ne tarderont sans doute pas à porter leurs fruits.