Vitesse sur la route : un décret conservé

 

Panneau de signalisation limitant la viteesse à 80 km/heure

La limitation de vitesse sur la route sera maintenue

La vitesse sur la route autorisée, limitée aujourd’hui à 80 km/heure sur les routes secondaires, ne sera pas modifiée pour l’instant. Le Conseil d’État vient d’en décider ainsi, ce mercredi, malgré la demande de suspension de cette mesure, faite par de nombreux députés.

Aucun changement

Le débat concernant la vitesse sur la route, supervisé dernièrement par le juge des référés du Conseil d’État, n’a rien donné de concret. En effet, le juge a finalement décidé de ne pas accepter la demande de rejet du décret limitant la vitesse sur la route  à 80 km/h, sur les routes secondaires françaises. Ce décret était paru le 17 juin dernier au Journal Officiel. Sa révision, réclamée dans le but de tolérer une plus grande vitesse sur la route, a été formulée par une cinquantaine de députés, issus de différentes appartenances politiques. Le juge a justifié sa décision en considérant que l’urgence invoquée par les députés demandeurs n’était pas pour l’instant formellement légitime.

Toujours impopulaire

un conducteur concerné par la vitesse sur la route

Abaisser la vitesse pour limiter les accidents

Ce décret a commencé à être appliqué le premier juillet 2018. Il concerne l’ensemble des routes secondaires à double sens n’ayant aucun séparateur central, ce qui représente environ 40 % du réseau routier français actuel. Cette mesure a imposé l’abaissement de la vitesse sur la route à 80 km/heure, au lieu de 90 km/heure. Cette nouvelle règle de sécurité reste actuellement impopulaire, notamment dans le milieu rural. Elle irrite plus particulièrement les associations de motards, certains regroupements d’automobilistes (la Ligue de Défense de Conducteurs), des juristes spécialisés dans la sécurité routière (l’Automobile Club des Avocats) et de nombreux élus. Différentes études et sondages publiés récemment démontrent qu’environ 75 % des conducteurs français contestent toujours aujourd’hui cette nouvelle réglementation de vitesse sur la route.

Rien avant l’automne

voiture rouge, vue de dos

Une vitesse réduite raccourcit les temps de freinage

Plus d’une cinquantaine de députés ont déposé des recours auprès du Conseil d’État, réclamant la fin d’application de ce décret de limitation de vitesse. Deux de ces recours ont été déposés en référé, afin qu’ils soient étudiés en urgence. L’une des demandes formulées a même invoqué le motif « d’excès de pouvoir » pour obtenir une décision de révision, voire d’annulation. Malgré le mécontentement durable provoqué par ce décret, il ne devrait pas être réexaminé avant l’automne prochain.

Fermeté du Premier ministre

À l’Assemblée nationale, Édouard Philippe a répondu fermement, en restant sur ses positions, défendant ainsi avant tout la santé publique. Il a déclaré aux opposants « Non, nous ne changerons pas d’avis. Les mesures qui ont été annoncées seront mises en œuvre. J’assume mes responsabilités et on verra le résultat. »


Le Bulletin des Communes suggère aussi…