Tourisme en France : un dossier phare

Touristes devent notre-dame

Comment promouvoir le tourisme en France ?

Mardi dernier, la question du tourisme français a longuement été abordée à l’Assemblée nationale. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, est intervenu avec précision sur ce dossier. Il a détaillé différents moyens envisagés pour augmenter à l’avenir l’attractivité touristique du pays, en s’attardant sur l’organisation des J.O en 2024. Son intervention faisait écho au Comité Interministériel du tourisme, qui a lieu jeudi dernier, présidé par Édouard Philippe.

Des stratégies d’amélioration

Au sujet du tourisme en France, Jean-Baptiste Lemoyne a présenté aux parlementaires différentes stratégies, destinées à amplifier son aura, afin de faire venir sur le territoire plus de voyageurs internationaux. L‘une des concepts développés a été qu’il fallait s’appuyer plus fortement à l’avenir sur les grands événements sportifs. Pour préparer cette intervention, un rapport, intitulé « 21 mesures pour optimiser les retombées touristiques des grands événements sportifs organisés en France », avait préalablement été remis aux représentants du Gouvernement.

L’omniprésence des J.O. de 2024

arc de triomphe tricolore

La force evidente d’un symbole

Pour étayer sa démonstration, Jean-Baptiste Lemoyne s’est servi de l’échéance emblématique des prochains Jeux Olympiques, bientôt organisés à Paris. Il a insisté sur la nécessité de les anticiper, afin que cet événement majeur puisse être efficacement intégré à une stratégie touristique globale. Pour atteindre cet objectif, il a recommandé que les administrations concernées s’y préparent, et qu’une bonne communication soit entretenue entre tous les partenaires de cet événement sportif de renom. Jean-Baptiste Lemoyne a rappelé les conséquences qu’engendraient forcément les grandes manifestations internationales. Leurs retombées économiques sont toujours considérables. Celles des J.O. ne devraient pas faire exception à la règle. Elles ne rejailliront pas uniquement sur la Capitale, mais aussi sur l’ensemble du pays. Ainsi, Jean-Baptiste Lemoyne a cité l’exemple de l’Euro 2016, qui a généré plus d’un milliard d’euros de retombées, directes et indirectes. Concernant les prochains J.O., il est prévu qu’ils entraînent de leurs côtés entre 5 et 10 milliards d’euros de bénéfices, au cours de la prochaine décennie.

Des mesures favorables au tourisme en France

sigle olympique devant la tour eiffel

Les J.O., une manifestation tres attendue

 Afin de renforcer les apports financiers fournis par le tourisme sportif des J.O., de prochaines améliorations seront rapidement mises en place. Notamment, celle qui vise à améliorer les échanges spécifiques avec le tourisme d’affaires. Une collaboration plus étroite avec ce secteur devrait produire une meilleure synergie dans les préparatifs. Celle-ci sera encore améliorée par un dispositif très favorable aux touristes étrangers en matière de détaxe. Par ailleurs, des mesures seront prises pour que les personnes en situation de handicap puissent circuler librement sur tous les sites olympiques. L’ensemble de ces nouveaux dispositifs devrait assurer une augmentation significative des dépenses effectuées par les touristes tout au long des J.O. de 2024.

Un besoin de formation

Le Gouvernement a déjà affirmé son désir de fournir des efforts importants en matière de formation, afin de faire baisser efficacement les chiffres du chômage. Jean-Baptiste Lemoyne a confirmé que le prochain Comité Interministériel du Tourisme, normalement planifié pour janvier prochain, ira exactement dans ce sens. En effet, le secteur professionnel du Tourisme, comme beaucoup d’autres, n’échappe pas au besoin de développer de nouvelles qualifications, afin de faire croître le tourisme en France.

Le Bulletin des Communes suggère aussi : Lire