Végétalisation des villes : les Français sont pour

1030

Végétalisation des villes. L’épisode caniculaire de cet été a déclenché une certaine accélération dans les annonces relatives à la végétalisation des zones urbaines. Les grandes villes, à l’image de Bordeaux ou Paris, ont annoncé de larges campagnes de végétalisation visant à lutter contre les « îlots de chaleur » et ainsi éviter qu’elles ne se transforment en de véritables fours, ou pour rendre l’air plus respirable

Des espaces verts en ville, c’est importants pour la santé mentale et physique

Végétalisation des villesSensibles aux enjeux environnementaux et aux problèmes de santé publique, ils sont nombreux à rechercher la proximité des espaces verts en ville. Habiter non loin d’un espace vert est même un critère important pour plus de huit français sur dix. Pour six sondés sur dix, la création d’espaces verts doit être la priorité des municipalités.

Il est désormais avéré que les espaces verts, refuges aux îlots de chaleur, sont importants pour la santé mentale et physique. Pour certains scientifiques, les espaces verts en ville seraient même une source d’économie pour la sécurité sociale.

Végétalisation des villesOn sait par ailleurs qu’un tiers des Français n’a pas un accès immédiat à un espace vert ; la moitié d’entre eux ne se déplacent pas pour y accéder alors que leur santé pourrait ainsi s’améliorer. Pour eux, un accès aux espaces verts représenterait une économie de 3,4 milliards par an pour la sécurité sociale.

Végétalisation des villes. La mise en place d’un potager participatif avec cueillette permet de réduire les ilots de chaleur, de lutter contre les inondations  et de diminuer son empreinte carbone et permet l’amélioration du bilan RSE (rejet de CO2 évité, rétention d’eau…).

Dans la capitale, la mairie prévoit la création de 30 hectares d’espaces verts supplémentaires et la plantation de 20 000 nouveaux arbres d’ici 2020. Le projet, défendu par Anne Hidalgo en juillet lors du Conseil de Paris, s’inscrit dans ce qu’elle nomme une « stratégie de rafraîchissement urbain« .



Né le 16 mars 1958, Jean Jacques Alvo fait ses études à l'Institut d'études politiques de Paris. C'est au retour d'une année aux Etats-Unis que Jean Jacques Alvo se lance dans le journalisme. Il commence alors dans la presse écrite et c'est en 2001 qu'il prend la direction de la rédaction du Bulletin des communes et réorganise sa ligne éditoriale vers les élus et les citoyens des collectivités locales.