Le service de téléassistance pour seniors proposé par la société Vitaris se développe en Saône-et-Loire.

Service de téléassistance pour seniors : l’essor de Vitaris en Saône-et-Loire

25442

Pour améliorer son service de téléassistance pour seniors, la société Vitaris va augmenter les effectifs de son centre d’écoute du Creusot. Cela, à hauteur d’une soixantaine de nouveaux employés, dont trente en CDI. Ce qui va favoriser le maintien à domicile de ses abonnés âgés, qui profiteront ainsi d’un meilleur confort quotidien.

Une activité en forte hausse

Le service de téléassistance pour seniors proposé par la société Vitaris se développe en Saône-et-Loire.

Le service de téléassistance pour seniors proposé par la société Vitaris se développe en Saône-et-Loire.

Avec la pandémie, en France, la société Vitaris a vu les demandes concernant son service de téléassistance pour seniors s’amplifier. Notamment, en raison de la surveillance dont les malades chroniques ont besoin. Par ailleurs, les confinements ont souvent engendré des isolements forcés. Pour cette raison, cette société, leader européen dans son domaine, a vu son activité augmenter d’environ 10 % dans l’Hexagone. Désormais, elle touche plus de 175.000 abonnés, ayant une moyenne d’âge de 85 ans. Ce qui représente environ trois millions d’appels par an.

Pour rompre l’isolement

Afin de lutter contre l’isolement des seniors, Alain Monteux, Président de Vitaris, explique que son organisme prend de plus en plus souvent l’initiative d’appeler ses abonnés. Cela en France, mais également au Benelux. Ainsi, cela permet d’avoir avec eux des échanges conviviaux, en discutant de leurs soucis quotidiens. Ainsi, à chaque fois, c’est l’opportunité de rompre leur isolement, grâce à un simple service de téléassistance pour seniors.

Une téléassistance ciblée à développer en France

A ce jour, Vitaris est une société qui est implantée dans vingt-deux pays. Au total, son chiffre d’affaires atteint les vingt-cinq millions d’euros. Forte de cette expérience internationale, elle considère que la France est aujourd’hui à la traîne, en matière d’utilisation de la téléassistance. Notamment, pour la tranche d’âge des plus de soixante-quinze ans. En effet, dans cette tranche, cette pratique reste deux fois moins répandue que dans d’autres pays. Entre autres, par rapport à l’Angleterre, l’Espagne ou le Danemark. Or, il a été démontré qu’en moyenne cet usage avait l’avantage de prolonger le maintien à domicile des seniors entre un à deux ans. Ce qui a évidemment des répercussions financières directes sur les systèmes locaux de protection sociale.

Des accessoires connectés très utiles

Pour renforcer son rôle positif, Vitaris a conçu une application qui permet aux proches de ses abonnés de savoir ce qu’il se passe chez eux. Pendant qu’ils sont à domicile. Afin d’aller plus loin dans ce sens, cette société propose également divers objets connectés très utiles. Par exemple, des médaillons, des montres ou des lunettes qui sont capables de détecter une chute éventuelle, pour ensuite envoyer une alerte. De plus, Vitaris veille à ce que ces accessoires destinés aux seniors soient toujours discrets, afin de ne pas stigmatiser leurs utilisateurs.