tourisme-amerique-du-sud

Pourquoi le Gara favorise-t-il la volaille de Nouvelle-Aquitaine ?

27909

Volaille de Nouvelle-Aquitaine. Envie de se faire un bon resto en famille ou entre amis ? Rien ne pourrait égaler un bon suprême de pintade, une salade de périgourdine ou encore un sauté de poulet jaune et un burger KFC. Dans tous les cas, c’est bien la volaille qui est à l’honneur si jamais vous décidez de vous rendre chez des services de restauration collective dont les ingrédients de base sont dénichés principalement en France. Pour cette fois-ci, le Gara a annoncé la volaille de Nouvelle-Aquitaine comme étant la viande la plus favorisée en restauration collective. On vous en dit plus sur ce sujet.

La volaille française : une variété très riche, mais toujours sous-exploitée !

Volaille de Nouvelle-Aquitaine

Pintade, foie gras, poulet fumé ou juste du poulet sous n’importe quelle autre forme, toute cette volaille témoigne de la variété de l’offre française qui est très riche.

Malgré tout cela, l’offre en Hexagone est encore sous-exploitée, que ce soit en restauration commerciale indépendante ou organisée et en restauration collective. Cela dit, on ne pourra pas pour autant affirmer que la situation est figée, puisque les industriels de la volaille investissent ces marchés de la restauration.

Ceci est notamment le cas du Gara, un groupement d’achats alimentaires pour les établissements de restauration de la Nouvelle-Aquitaine qui donne actuellement la priorité aux viandes blanches françaises et plus précisément à la volaille locale de cette même région, tout en boostant la formation de cuisiniers à préserver la matière.

Le Gara favorise la volaille de Nouvelle-Aquitaine !

Volaille de Nouvelle-Aquitaine

Le Gara est un regroupement rattaché au CCS achats NA, basé à Bordeaux depuis plus de deux années et proposant son offre de marchés alimentaires aux établissements adhérents qui souhaitent s’inscrire dans une démarche d’approvisionnement vertueux.

Aujourd’hui, l’honneur est à la volaille de la Nouvelle-Aquitaine qu’on met en avant grâce à quelques techniques en formant, en impliquant et en valorisant la technicité des cuisiniers en consacrant environ 300 000 euros annuels à des formations de cuisiniers. C’est d’ailleurs de cette manière que se désigne le marché de denrée le plus important au niveau de la Nouvelle-Aquitaine, pesant plus de 60 millions d’euros.

On pourrait par exemple citer dans ce cas-là les centres hospitaliers et médico-sociaux adhérents à ce regroupement d’achat et qui lui confient :

  • Entre 80 et 100 % de leur budget alimentaire ;
  • 0.5 % du montant des marchés ;
  • 0.5 % de remise de fin d’année.


Avatar photo

Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.