La protection de Zoom va beaucoup s'améliorer

Protection de Zoom : l’arrivée annoncée du chiffrement de bout en bout

15455

Protection de Zoom : une version d’essai bientôt opérationnelle

 

Ces derniers mois, confrontée à des défaillances de sécurité informatique, la protection de Zoom se devait de réagir rapidement. Ainsi, le service de visioconférences, victime de son succès, a pris les mesures nécessaires. Après avoir mis en place un système de double authentification, Zoom va bientôt proposer le chiffrement de bout en bout. Pour offrir une sécurité maximale.

 

La protection de Zoom va bientôt bénéficier d'un chiffrement plus efficace

La protection de Zoom va bientôt bénéficier d’un chiffrement plus efficace

Une vraie amélioration

Depuis le 14 octobre, l’application Zoom a prévenu qu’elle allait mettre à la disposition de ses utilisateurs une version d’essai. Beaucoup mieux sécurisée. Ainsi, les visioconférences bénéficieront pendant environ un mois d’une protection de Zoom renforcée. Cela, grâce à un simple réglage sur le compte. Cependant, avant de profiter d’une version définitive, il faudra encore patienter jusqu’à l’année prochaine. Sans plus de précision. Néanmoins, cette version 2.0 de Zoom devrait attirer de nombreux internautes. Car l’avantage du chiffrement de bout en bout est d’interdire à tout intrus l’accès aux échanges en cours. Dès lors qu’on n’est pas un utilisateur actif. De fait, ce barrage s’applique aussi au fournisseur d’accès, et même à Zoom. Car ils ne détiennent pas la clé d’accès. Donc, le seul sésame impératif. Avec ce nouveau système de protection, Zoom va enfin se mettre au diapason d’applications de messagerie instantanée concurrentes. Comme WhatsApp, Telegram ou Signal.



Né à Paris le 12 Décembre 1981, Pierre Baron est un journaliste français. En 1999, à tout juste 19 ans, il débute une carrière de journaliste à News-York sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2005 à 2010. On le voit ensuite sur iTélé, entre 2011 et 2017 date à laquelle il intègre la rédaction du Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique NTIC.