Première version test de Starlink : la France accueille un nouveau service

Première version test de Starlink : la France accueille un nouveau service

20169

Comme c’était à prévoir, la France a désormais accès à une première version test de Starlink. En effet, depuis le week-end dernier, ce nouveau service d’accès à Internet par satellite est disponible sur notre territoire. D’ailleurs, notre précédent article sur ce sujet avait pressenti ce lancement. Etant donné qu’une version française de présentation de ce programme était déjà mise en ligne sur le site officiel américain.

Une nouvelle offre à tester

Désormais, la première version test de Starlink est accessible en France, pour accéder à Internet.

Désormais, la première version test de Starlink est accessible en France, pour accéder à Internet.

 

Techniquement parlant, cette première version test de Starlink permettant d’utiliser Internet promet une latence (retard) plus faible que les opérateurs concurrents. Cela, grâce à des débits entre 50 et 150 Mbits par seconde. Néanmoins, les premiers usagers devront s’assurer que les prestations offertes par l’opérateur américain sont bien conformes à ses promesses. En effet, à ce jour, on ne dispose d’aucune mesure officielle validée. De plus, dans un premier temps, le nombre des accès offerts par cette solution seront volontairement limités. Cependant, à terme, lorsque son déploiement sera plus avancé, Starlink devrait pouvoir satisfaire les besoins d’environ un million d’utilisateurs en Europe. En attendant, le groupe a précisé qu’en terme de priorité d’accès, la règle appliquée sera celle du « premier arrivé, premier servi ». Par conséquent, ce principe respectera l’ordre spontané des demandes. Sans oublier que Starlink est une offre en édition limitée.

Des tarifs de lancement élevés

Par ailleurs, ce service étant ouvert pour l’instant dans sa version bêta, Starlink a prévenu que de « brèves périodes » sans connexion au Web pourraient survenir. Néanmoins, cette gêne et d’éventuelles lenteurs disparaîtront sans doute dès que la version officielle sera accessible. Cela, grâce à un futur déploiement plus important de satellites émetteurs. Et plus de stations en activité au sol. A ce jour, le matériel nécessaire à ce type de réception coûte 499 euros, plus 59 euros pour sa livraison. Enfin, l’abonnement mensuel revient à 99 euros. En comparaison, l’offre Neosat de la filiale d’Orange Nordnet ne coûte que 60 euros par mois. Via un kit de réception qui lui s’élève seulement à 349 euros. Ce kit dépendant du satellite Eutelsat Konnect. De plus, ce tarif comprend l’intervention d’un technicien pour l’installer. D’ailleurs, il faut préciser que les tarifs Nordnet peuvent encore baisser, en fonction de fréquentes promotions. Ainsi, à l’avenir, la première version test de Starlink devra certainement s’adapter au marché. Si le groupe américain veut être en mesure de mieux affronter la concurrence. Celle-ci étant déjà forte en France.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.