Search
Le nettoyage des plages françaises souillées, notamment durant la période estivale, revient cher aux communautés riveraines.

Plages françaises souillées : un entretien qui revient cher

24969

Pour préserver la propreté de leurs littoraux, de nombreuses communes riveraines doivent consacrer des budgets considérables. En effet, en raison d’incivilités et de négligences encore trop fréquentes, des plages françaises souillées régulièrement doivent être débarrassés de multiples résidus. En particulier, de mégots qu’on oublie de jeter dans les conteneurs et les poubelles prévus à cet effet. Or, ces incivilités très coûteuses pourraient en grande partie être évitées.

Des déchets dus à de multiples négligences

Le nettoyage des plages françaises souillées, notamment durant la période estivale, revient cher aux communautés riveraines.

Pour les communes riveraines, le nettoyage des plages françaises souillées, notamment durant la période estivale, revient cher.

Sur de nombreuse plages françaises souillées, les résidus qu’on trouve sur les rivages ne sont pas tous d’origine naturelle. Même s’il s’agit souvent de branchages ou de déchets marins. Ainsi, entre juin et septembre, les riverains voient régulièrement s’accumuler des déchets causés par de multiples négligences, qui se produisent jour et nuit. Au point que des engins, tirés par des tracteurs, doivent être utilisés pour ramasser les amoncellements de détritus. En été, cela nécessite de renforcer ponctuellement les équipes municipales de nettoyage qui s’en occupe. Sans parler des bateaux qui se chargent d’effectuer des récupérations en mer. Cependant, bien souvent, ces efforts ne suffisent pas. Ainsi, les communes concernées doivent avoir recours à des entreprises privées de nettoyage. Sans lesquelles la saleté s’installerait. Or ces entretiens génèrent des surcoûts, pouvant atteindre des dizaines de milliers d’euros. Ce qui grève les budgets de ces collectivités.

Plages françaises souillées : des ramassages minutieux

Connus pour être éprouvants, les ramassages manuels faits par des bénévoles ont l’avantage de collecter les petits déchets, qui sont encore plus fréquents durant les périodes de vacances. Ainsi, ce nettoyage minutieux des plages françaises souillées évite ensuite que des animaux marins n’ingèrent des déchets dangereux. En pratique, ces collectes citoyennes récupèrent surtout des bouts de plastique, voire de verre, que les promeneurs pourraient jeter dans les conteneurs que les communautés de communes mettent à leur disposition.

Une pollution humaine qui s’ajoute aux résidus naturels

Il faut savoir que les déchets accumulés ne proviennent pas tous directement d’abandons sur les plages mais aussi par les fleuves jusqu’à la mer. Une pollution récurrente contrée par des opérations de nettoyage régulièrement menées. Comme à Caen, avec le dispositif « Rivage propre », lancé il y a une vingtaine d’années, sur les plages de la Côte de Nacre. Sur place, ces opérations s’accompagnent aussi de pédagogie, pour que les promeneurs soient plus sensibles à la protection de la biodiversité. Et aussi aux conséquences de la laisse de mer, cette accumulation inévitable de débris naturels sur les plages.