Des maisons imprimées : une solution de construction d’avenir.

Le projet « Milestone » est un concept immobilier futuriste qui sera lancé l’année prochaine près d’Eindhoven, aux Pays-Bas. Il sera le premier à commercialiser des habitations fabriquées à partir de la technologie de l’impression 3D. Cet exemple pourrait aisément être reproduit en France.

 

maisons fabriquées à partir d'une impression 3DEn proposant bientôt cinq maisons à la vente, élaborées grâce à l’impression en 3D, les Pays-Bas montrent un exemple intéressant d’habitat personnalisable et connecté, réalisable en très peu de temps.

Ce projet a été accueilli favorablement par le public néerlandais, puisque la première construction comprenant trois pièces, d’une surface de 95 m2, a déjà entraîné plus de vingt demandes en une semaine.

Les quatre autres habitations de ce programme, nettement plus grandes, comprendront plusieurs niveaux. Elles seront imprimées directement sur leur futur site. Ainsi, les curieux pourront suivre l’évolution de ce chantier d’un nouveau genre, et peut-être même se laisser tenter par une acquisition.

Construites grâce à un bras robotisé qui suit un modèle informatisé, ces habitations sont faites à partir d’un béton spécial dont on superpose les couches par strates successives, coulées dans un moule en mousse polyuréthane. Ces couches sont ensuite solidifiées en ajoutant un additif.

Cette technique a déjà permis de construire en 2017 un pont imprimé, près du village néerlandais de Gemert. Cette technique d’architecture par impression, ou « contour crafting », qui remplace les maçons traditionnels par des robots, a été inaugurée en 2004. Depuis, elle a servi à fabriquer de nombreux projets dans le monde entier. En France, en mars dernier, une construction à vocation sociale a été réalisée de cette façon, à Nantes.

Aux États-Unis, à Austin au Texas, un projet similaire a récemment été développé par la start-up américaine Icon. Cette réalisation immobilière a montré que l’on pouvait construire avec l’impression 3D des maisons complètes, dotées de plusieurs pièces, en moins d’une journée.

Ainsi, en seulement 12 heures, des habitations sont sorties de terre. D’un coût très faible, pour environ 4.000 dollars, ces logements représentent une solution d’avenir pour les populations les plus défavorisées.

Aux Pays-Bas, ce type de fabrication imprimée pourrait représenter 5 % du parc immobilier d’ici cinq ans. Alors pourquoi pas en France ?