Lyon se mobilisent contre la précarité énergétique

Des habitants de Lyon se mobilisent contre la précarité énergétique

27165

Lyon se mobilisent contre la précarité énergétique qui touche de plus en plus les habitants de la commune. En effet, deux foyers sur sept sont affectés par la pénurie énergétique. Cette situation préoccupe aussi bien les acteurs politiques que les autorités locales.

Quelques actions témoignant de la gravité de la situation énergétique à Lyon

Lyon se mobilisent contre la précarité énergétiqueLyon se mobilisent contre la précarité énergétique. Le 10 novembre 2021, le leader politique français Jean-Luc Mélenchon s’est rendu à Bron pour s’exprimer face à la population. Sous l’objectif des journalistes, le politicien a visité de nombreuses résidences lyonnaises pour constater les conditions d’électrification. Il a clôturé son analyse en soutenant que l’état de précarité énergétique devrait constituer une préoccupation urgente du gouvernement. Une autre action est intervenue sur le sujet de la précarité énergétique. Bruno Lechevin a en effet reçu par le biais de son observatoire un appui de l’ADEME. Un chèque d’une grande valeur lui a été remis pour encourager un projet énergétique de la région. Un rapport de la structure indique que, depuis 2006, plus de 4 millions de lyonnais souffrent de manque d’énergie. La somme servira à la transition énergétique pour une croissance verte.

Lyon se mobilisent contre la précarité énergétique dans l’agglomération lyonnaise

Lyon se mobilisent contre la précarité énergétiqueSelon l’étude réalisée par le directeur des énergies du grand Lyon, 90 000 foyers lyonnais font face à une situation de précarité énergétique. Le manque d’électricité se ressent tant au sein des résidences que dans les centres de santé. Une estimation antérieure faite en 2019 avait déjà révélée que plus de 15 % des ménages lyonnais font face à ce manque d’énergie. En général, plus de 10 % du budget des ménages entre dans le paiement des frais d’électricité. A cela s’ajoute, la situation précaire des résidents de la région de Rhône. Environ 79 000 foyers de la métropole sont classés dans la catégorie F par le DPE, en 2018. Le manque d’énergie se ressent d’autant plus à l’est de Lyon. Face à ce manque d’énergie, la population entreprend des marches et des manifestations publiques.

Manifestations Lyonnaises contre le déficit énergétique

Lyon se mobilisent contre la précarité énergétiqueLyon se mobilisent contre la précarité énergétique. La plupart des évènements marquants organisés par les habitants de Lyon contre le manque d’énergie se sont déroulés devant le ministère de l’Énergie. Le cortège parisien de Jean-Luc Mélechon s’y est exprimé sur le ressenti de la population. Les questions environnementales, climatiques et énergétiques ont étés abordées. Bien que la situation soit loin d’être devenue stable depuis cette série de manifestations, des changements majeurs sont envisagés. D’ici 2030, l’objectif est de réduire de 55 % l’impact des gaz à effet de serre et combler en partie le manque d’énergie de la métropole.

Lyon se mobilisent contre la précarité énergétique 

Définie par la loi dite « Grenelle 2 », Ia précarité énergétique concerne les ménages vivant dans des passoires énergétiques, ceux qui consacrent une part excessive de leur budget aux dépenses énergétiques, et ceux qui déclarent avoir régulièrement froid dans leur domicile en raison de restrictions volontaires liées à leur situation financière ou de leurs conditions d’habitat.

Précarité énergétique

Précarité énergétique

Ce fléau, qui a de graves conséquences sur la santé, la vie sociale et le budget des familles, risque de s’aggraver avec l’accroissement de la précarité économique, la mauvaise qualité thermique de millions de logements et l’augmentation des coûts de l’énergie et des loyers.

Cette situation n’est pas une fatalité. Sur le terrain et partout en France, les associations, les collectivités, les services de l’État, les entreprises se mobilisent pour venir à bout de l’exclusion énergétique. Mais il faut faire mieux et chacun peut agir à son échelle ! Pour cela, il faut comprendre ce qu’est la précarité énergétique, s’appuyer sur les solutions qui existent, rencontrer ceux qui agissent déjà, et développer de nouvelles synergies…



Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.