opérateurs-telecoms-zones-blanches

Les opérateurs Télécoms unis contre les zones blanches

714

Les opérateurs de téléphonie mobile veulent éliminer les zones blanches. Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, a récemment déclaré que les quatre opérateurs français avaient décidé d’investir plus de 3 milliards d’euros pour supprimer les zones blanches dans le pays.

Les opérateurs Télécoms unis contre les zones blanches

Tous unis contre les zones blanches

Un effort financier mutuel

Cet effort financier mutuel, conclu en accord avec le gouvernement, devrait entraîner le déploiement de 5.000 installations supplémentaires, principalement dans les zones rurales, jusqu’à présent sous-équipées. Très enthousiaste, Julien Denormandie a précisé : « Nous allons faire en trois ans ce que nous avons fait jusqu’ici en 15 ans pour déployer la téléphonie mobile ! »

Les opérateurs Télécoms unis contre les zones blanches

Cette offensive groupée contre les zones privées d’un bon réseau Internet à très haut débit devrait permettre d’atteindre les objectifs souhaités par Emmanuel Macron : tous les territoires équipés d’une connexion de qualité d’ici à 2022, sans zones géographiques délaissées. Ce chantier d’envergure concerne environ 7,5 millions de Français.

Concrètement, les amendements apportent enfin une définition claire des zones blanches : des communes dont au moins 25 % du territoire et 10 % de la population ne sont pas couverts en téléphonie mobile (minimum 2G). Cette définition est, en elle-même, contraignante pour les opérateurs. Jusqu’ici, une commune en zone blanche est considérée « traitée » à partir du moment où le centre-bourg dispose au moins partiellement de la téléphonie mobile en extérieur.

Passage à l’Assemblée nationale

Après un passage à l’Assemblée nationale, où des demandes des opérateurs ont été entendues, la loi Montagne a été votée au Sénat jeudi dernier. Elle doit passer aujourd’hui en Commission mixte paritaire afin d’harmoniser les versions des deux chambres. Parmi les divergences entre les deux versions, figure une nouvelle définition des zones blanches, qui ouvre la porte à des obligations légales de couverture par les opérateurs.

Le bulletin des communes vous propose un article sur les zones blanches persistantes



Né à Paris le 12 Décembre 1981, Pierre Baron est un journaliste français. En 1999, à tout juste 19 ans, il débute une carrière de journaliste à News-York sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2005 à 2010. On le voit ensuite sur iTélé, entre 2011 et 2017 date à laquelle il intègre la rédaction du Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique NTIC.