La filière hydrogène se développe fortement dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

La filière hydrogène : la région Auvergne-Rhône-Alpes va de l’avant

14008

La filière hydrogène : une source d’énergie innovante

 

Les 4 et 5 février prochains, la région Auvergne-Rhône-Alpes ne manquera pas un rendez-vous majeur pour la filière hydrogène. Celui du Parc Floral de Paris. En effet, lors de l’événement HyVolution 2020, elle viendra présenter ses principaux projets. Ils ont pour but de développer en France ce nouvel usage. De fait, cette manifestation parisienne constitue un rendez-vous incontournable. Elle concerne tous les acteurs essentiels de cette filière énergétique prometteuse.

 

Une région leader

Cette année, HyVolution 2020 rassemblera donc une centaine d’industriels de la filière hydrogène. Tous très attendus. Parmi eux, on retrouvera les principaux leaders européens de ce secteur. En effet, HyVolution 2020 constitue l’événement professionnel principal, consacré à cette nouvelle énergie. Dans toutes ses applications. Cela, tant au niveau industriel qu’énergétique. Ou encore, dans ses possibilités en matière de mobilité. De ce fait, la région Auvergne-Rhône-Alpes se devait d’être présente. Etant donné que 80 % des acteurs français dans ce domaine se trouvent sur les terres auvergnates et rhônalpines. Ainsi, cela place cette région à la pointe de la filière hydrogène.

Un projet pilote

La filière hydrogène est en train de fortement se développer dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

La filière hydrogène est en train de fortement se développer dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Dans le secteur des véhicules électriques, le projet régional baptisé Zero Emission Valley, porté par Hympulsion SAS et soutenu par l’ADEME, a l’ambition d’exploiter bientôt vingt stations de distribution d’hydrogène. Cela, pour divers types de véhicules. Dont cent-quarante-huit fourgons et deux bus H2. Pour les alimenter, un réseau de quatorze électrolyseurs, destinés à un millier de véhicules électriques, fonctionneront en effet à l’hydrogène. Pour réaliser ce programme, la région Auvergne-Rhône-Alpes a prévu une enveloppe de quinze millions d’euros. Dans un budget global de soixante-dix millions. Cela, d’ici 2023. Dans cet apport à la filière hydrogène, l’Europe devrait contribuer à hauteur d’un million d’euros. A ce sujet, Laurent Wauquiez, Président de la Région, a rappelé que bientôt les transports locaux « […] compteront plus d’une centaine de véhicules propres, utilisant du gaz naturel pour véhicule ou de l’électricité. » Pour preuve, une station de recharge à hydrogène vient d’être inaugurée à Clermont-Ferrand.

L’avenir prometteur des vélos à hydrogène

A Chambéry, un autre projet de la filière hydrogène destiné aux vélos a été lancé. Il concerne l’agglomération d’Annecy. De plus, ce programme s’étend également au parc naturel du Massif des Bauges. Ainsi, dix vélos fonctionnant à l’hydrogène, disposant d’une autonomie de cent kilomètres, y sont exploités. Ils ont la particularité de se recharger en seulement deux minutes. Déjà, plus de quatre cents utilisateurs les ont testés. Tous ont été ravis ! Désormais, on les croise à Chambéry et à Aix-les-Bains. Ainsi propulsés, ces vélos permettent d’effectuer des trajets plus longs, sans se fatiguer. Comparativement aux vélos électriques et traditionnels, en moyenne, ils permettent de couvrir des distances de 30 % supplémentaires.