Le Poitou est aujourd'hui une région prisée pour acheter une maison avec un jardin.

Le Poitou voit son marché immobilier dopé par le confinement

14003

Le Poitou profite du besoin de verdure des citadins

 

Actuellement, le Poitou traverse une embellie immobilière évidente. Celle-ci provient du confinement éprouvant que beaucoup de citadins ont mal vécu. Car ils sont restés enfermés dans des habitats trop étroits. Ainsi, dans la Vienne ou dans les Deux-Sèvres, les agences immobilières commencent à manquer d’offres de maisons avec un jardin.

 

 

Un besoin d’air pur

En ce moment, dans la région, les demandes pour ce genre de biens avec un jardin, ou au minimum une grande terrasse, ne cessent d’affluer. Au point de dépasser les possibilités de nombreuses agences. En effet, ces projets d’achats sont devenus presque excessifs. Actuellement, ils sont stimulés par un nouveau besoin d’une clientèle urbaine, désireuse de changer de cadre de vie. Cela, après deux mois de confinement passés en famille, dans un simple appartement. Souvent trop exigu. D’où des moments difficiles, pour des ménages qui ont mal vécu le manque d’espace. Cette épreuve a créé un besoin pressant de se mettre au vert.

Or, pour satisfaire cette envie, le Poitou offre de multiples possibilités. Ce qui explique que les recherches de maisons familiales avec un jardin s’intensifient. A hauteur de 25 % supplémentaires, par rapport à la normale. De ce fait, certains agents immobiliers ont dû traiter près de 600 demandes en trois semaines.

Un marché au bord de l’asphyxie

Le Poitou connaît aujourd'hui un engouement des citadins pour des achats de maisons avec jardin.

Le Poitou connaît aujourd’hui un engouement des citadins pour des achats de maisons avec jardin.

Face à ce besoin de sortir des villes, stimulé par le déconfinement, le Poitou représente un choix très attractif, en raison de son caractère rural. De fait, pour les acheteurs en mal d’arbres et de calme, la région est très attirante. A Poitiers et ses alentours, pour cette même raison, le marché immobilier est en train de s’essouffler. Cela, à cause d’un nombre excessif de demandes. En fait, sur place, le produits proposés commencent sérieusement à manquer. Désormais, ce début de pénurie est devenu une caractéristique connue, pour les principaux acteurs du marché. Comme Century 21, dont les agents, ce mois-ci, n’ont pas cessé de signer des compromis de vente.

Des opportunités à risques

Aujourd’hui, les professionnels de l’immobilier ne peuvent que se réjouir de ce nouvel engouement. De fait, cette dynamique croissante du marché, dopé par les Franciliens et les Bordelais, leur permet de beaucoup travailler. Cependant, ils veillent malgré tout à ne pas laisser s’envoler les prix des maisons avec jardin. Car au final, ce phénomène pourrait rapidement pénaliser les Poitevins. En créant une bulle dont ils pourraient se retrouver exclus. Ainsi, malgré son succès, le Poitou pourrait connaître des moments difficiles, dans les prochaines années. Sur place, pour les habitants qui ont un bien à vendre, spéculer sur une montée régulière des prix est un jeu risqué. Car l’avenir économique du pays reste incertain. Ce qui pourrait bientôt entraîner, dans quelques mois, une chute brutale des demandes immobilières.