Des bus à hydrogène viennent d'être inaugurés à Pau.

Bus à hydrogène : Pau montre l’exemple pour l’environnement

7652

Bus à hydrogène : une amélioration écologique

Depuis la mi-décembre 2019, des nouveaux bus à hydrogène ont été mis en circulation à Pau. Ce 14 janvier, ils ont officiellement été inaugurés en présence d’Emmanuel Macron. Ces véhicules innovants vont faire profiter la ville d’une énergie plus propre.

Des bus dont le carburant est produit sur place

Tout d’abord, l’intérêt évident de ces nouveaux bus à hydrogène est de moins polluer que des bus à moteur thermique. Par ailleurs, à la différence des bus électriques, ils ont aussi l’avantage unique d’être alimentés par un carburant produit sur place. En effet, Pau sait comment produire l’hydrogène qui leur est nécessaire. Cela, à partir d’un simple électrolyseur. Celui-ci mélange juste de l’eau avec de l’électricité. Ensuite, l’hydrogène ainsi obtenu peut être mis dans les réservoirs de ces nouveaux bus. Ce remplissage a la particularité d’être particulièrement rapide. De plus, si nécessaire, cet hydrogène peut aussi être stocké dans des bonbonnes, que l’on peut acheminer par camion partout où on le souhaite. Par conséquent, à la différence de l’électricité, ce carburant obtenu sur place est une énergie fabriquée localement.

Une véritable innovation

Depuis peu, des bus similaires à ceux de Pau circulent aussi entre Versailles et Jouy-en-Josas. Cependant, ils représentent encore une véritable innovation. Notamment, parce que ces bus à hydrogène permettent une plus large autonomie que celle dont bénéficient actuellement les bus équipés de batterie au lithium. Aujourd’hui, Pau fait rouler huit de ces bus à hydrogène. Ils fonctionnent tous sur une même ligne, qui est très importante pour le trafic de la ville.

Des coûts très maîtrisés

Si l’on aborde la question de leur coût, il faut admettre que cette nouvelle technologie coûte plus cher qu’un bus classique, à moteur thermique. Cependant, ce surcoût n’est que de 200.000 € par an. Par ailleurs, malgré quelques ajustements techniques restant à faire, liés à leurs capteurs, ces nouveaux bus à hydrogène fonctionnent très bien. Enfin, ils représentent un gain évident pour la qualité de l’air de Pau. Ainsi, désormais, ce nouveau moyen public de circuler satisfait pleinement Nicolas Patriarche, maire de Lons. Cet élu est également le Président d’Idélis, le réseau de transports de l’agglomération paloise.




Laisser un commentaire