Inquiétude des opérateurs Télécoms : l’arrivée des assistants personnels

0
297
Exemple Denceinte Connecte E

Inquiétude des opérateurs Télécoms : les enceintes connectées plaisent trop !

Une enceinte connectee

Une inquiétude des opérateurs Télécoms est apparue dernièrement. Depuis peu, Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free craignent que les assistants personnels vendus par les géants du Web les remplacent un jour dans les foyers français. En effet, à terme, ils pourraient parvenir à rendre leurs box obsolètes.

Une menace latente

Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free sont bien obligés d’admettre que les services rendus par Alexa (Amazon), Google Assistant, ou Siri (Apple) sont très utiles. Cependant, ils observent aussi que l’essor des enceintes connectées constituent un nouveau moyen très répandu d’accéder à des services numériques. Or, cet engouement, de plus en plus visible, pourrait finir par concurrencer directement leurs produits. Surtout les box. Ce constat génère une inquiétude des opérateurs Télécoms. Pourtant, avec les box, les quatre opérateurs ont réussi à s’implanter durablement dans de très nombreux foyers. Outre l’accès à Internet que ces boîtiers permettent, les box sont aussi des serviteurs polyvalents. Grace à elles, on peut regarder la télévision, accéder à des vidéos à la demande, et même piloter certains objets connectés. Mais les assistants personnels ont aussi d’autres atouts de taille, amplifiés par l’ajout de l’Intelligence Artificielle.

Un conflit potentiel

Des enceintes connectees.
Différents exemples d’enceintes connectées.

Cette menace est déjà évaluée à sa juste valeur par les opérateurs français. Notamment par Orange, qui a développé sa propre Intelligence Artificielle :  « Djingo », pilotable par commande vocale. Pour cela, il suffit de parler dans son smartphone, ou le micro de sa télécommande. L’année prochaine, une enceinte connectée maison sera aussi proposée, intégrant elle aussi « Djingo ». Elle permettra de naviguer dans les programmes de télévision d’Orange, de téléphoner, d’envoyer un SMS, mais en plus de diriger des objets connectés. Malgré toutes ces possibilités, l’opérateur a aussi intégré « Alexa », l’assistant d’Amazon, à sa nouvelle enceinte. Officiellement, pour la rendre encore plus attractive pour les abonnés. On verra comment les clients l’utiliseront. Et si l’inquiétude des opérateurs Télécoms était justifiée.

Complémentaires ou concurrents ?

Aujourd’hui, les opérateurs Télécoms français se retrouvent dans une position ambiguë, face aux grands groupes qui contrôlent Internet. En effet, ils doivent partager avec eux des prestations de services qui les rendent à la fois « partenaires » mais aussi rivaux. Ce jeu d’associés-concurrents est parfois trouble, et même paradoxal. A ce titre, l’exemple fourni par Netflix est très révélateur. Récemment intégré aux box d’Orange, de SFR, de Bouygues Telecom et de Free, cet énorme service de vidéos à la demande répond à une fort besoin de la clientèle. Mais il est également un rival de taille pour les offres similaires, proposés par les quatre opérateurs.  L’inquiétude des opérateurs Télécoms est donc d’actualité. Alors, à l’avenir, la question de savoir qui remportera ce gigantesque marché des services numériques reste posée.