Fin des numéros surtaxés : les administrations n’y ont plus droit

Fin des numéros surtaxés : les administrations n’y ont plus droit

17624

Fin des numéros surtaxés : une loi enfin appliquée

 

Aujourd’hui, la fin des numéros surtaxés est en train majoritairement de s’imposer. Très appréciable lorsqu’on veut effectuer des démarches administratives, ou obtenir des renseignements. Cependant, joindre quelques organismes peut continuer à coûter cher. Donc, mieux vaut être attentif quand on doit les contacter.

 

Une gratuité nécessaire

2021 marque la fin des numéros surtaxés pour la plupart des services administratifs.

2021 marque la fin des numéros surtaxés pour la plupart des services administratifs.

En 2021, attendre un correspondant avant de pouvoir obtenir un renseignement administratif va cesser de gonfler les factures téléphoniques. Cela, grâce à l’application, enfin effective, de la loi ESSOC. Votée le 10 août 2018. En faveur d’un « […] Etat au service d’une société de confiance ». Son but initial était de simplifier globalement les relations entre les usagers et les services administratifs. Notamment, en imposant la fin des numéros surtaxés. Par ailleurs, cette même loi a permis de prendre en compte le droit à l’erreur. Ainsi qu’un droit de contrôle effectué par les administrés. Cependant, il faut préciser que cette gratuité ne concerne toujours pas certains services départementaux ni les mairies.

Une mesure appliquée

Dès à présent, des organismes très sollicités respectent déjà cette gratuité. Cela, depuis la fin de l’année dernière. Par exemple, La Poste, la Caisse d’Allocation Familiale, l’Urssaf ou encore Pôle Emploi. De plus, pour bien marquer cette évolution, certains numéros d’appels ont changé. Par exemple, celui de Pajemploi, lié à l’Urssaf. Ou du Chèque Emploi Service Universel, le CESU. Ainsi, la plupart du temps, les démarches administratives ont cessé de générer des dépenses annexes. Parfois conséquentes.

Un réel bénéfice

De fait, cette gratuité des appels administratifs, parfois assortis d’une longue attente, est l’une des bonnes nouvelles de ce début d’année. Particulièrement pour les seniors. Qui ne réalisaient pas toujours les conséquences néfastes de certains appels sur leur porte-monnaie. Ainsi, grâce à l’application de la loi ESSOC, les usagers du service public peuvent désormais compter sur la proximité permise par le téléphone. Grâce à la fin des numéros surtaxés. Cela, sans se ruiner lorsqu’ils effectuent leurs démarches. Dorénavant, ce seront les services à contacter qui devront financer les coûts des communications. Sans facturer les usagers à leur insu.