La fin des cookies : un renouveau technologique de Google Chrome

La fin des cookies : un renouveau technologique de Google Chrome

18000

La fin des cookies : une philosophie qui évolue

 

Depuis des mois, le navigateur Google Chrome veut imposer la fin des cookies individuels lorsqu’on l’utilise. Car cette technologie,  peut aisément être invasive pour les internautes. De plus, elle reste opaque pour les utilisateurs. Son principal objectif étant de leur envoyer des publicités ciblées. Lorsque Google Chrome aura atteint son but, ce sera une petite révolution pour ce navigateur.

 

Une fin annoncée

La fin des cookies individuels dans Google Chrome sera la marque d'une réelle évolution.

La fin des cookies individuels dans Google Chrome sera la marque d’une réelle évolution.

Aujourd’hui, la pratique qui consiste à tracer la navigation privée d’un internaute avec des cookies s’est banalisée. Pourtant, Google Chrome a décidé qu’il réussira bientôt à imposer la fin des cookies. Tout comme Firefox et Safari peuvent déjà le faire. Par défaut. Ainsi, cette évolution  permettra de stopper les envois de mails utilisant des préférences identifiées. De fait, pour les usagers de Google Chrome, cette suppression devrait s’opérer dès le mois d’avril prochain. A cette date, elle représentera un changement majeur dans le fonctionnement du navigateur. Cependant, à la place, cette technologie laissera sa place à une autre. Qui ne se basera plus sur des critères de navigation individuelle. Cela, grâce au projet que Google Chrome appelle Privacy Sandbox. A terme, son objectif sera de faire disparaître tout tracking personnel dans Chrome. D’ici 2022.

Un anonymat renforcé

Malgré ce virage important, Google Chrome ne se privera pas pour autant de tout revenu la publicitaire. En effet, le géant américain souhaite à court terme modifier ses pratiques habituelles de traçage. Cela, en remplaçant les cookies individuels par une collecte de données collectives. Afin de ne plus utiliser d’informations privées. Par conséquent, cela aboutira à un anonymat renforcé. Cependant, les habitudes des internautes continueront à être connues. Mais seulement à travers les pratiques de grands groupes. De cette manière, les publicitaires continueront à collecter des informations pour leur envois. Sans pouvoir utiliser un traçage trop invasif. Ainsi, Google continuera à percevoir des revenus publicitaires. D’après les premiers tests déjà réalisés, avec cette nouvelle méthode, Google aurait enregistré de bons résultats. Donc, à l’avenir, la fin des cookies individuels sur Internet laisse présager un meilleur respect de la vie privée.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.