L'association fêtes de Noël et E-commerce comporte des risques accrus de cyberattaques

Fêtes de Noël et E-commerce : des cyberattaques à anticiper

16464

Fêtes de Noël et E-commerce : une période à risques

 

D’après divers sondages, près de 75 % des consommateurs prévoient d’associer fêtes de Noël et E-commerce. Une conséquence due à de nouvelles habitudes. Et aux complications qu’entraîne la crise sanitaire. Ainsi, en fin d’année, il faut s’attendre à une forte augmentation des achats en ligne. Par conséquent, cette progression considérable des transactions offrira aussi de multiples opportunités de fraudes. D’où la nécessité de prévoir des mesures de sécurité informatique renforcées.

 

Une vigilance accrue

Le cumul des fêtes de Noël et du E-commerce provoque une période à risques, en matière de fraudes informatiques.

Le cumul des fêtes de Noël et du E-commerce provoque une période à risques, en matière de fraudes informatiques.

En décembre, pour les entreprises qui attendent une hausse significative de leurs ventes par Internet, c’est évidemment une période faste. Avec, selon une récente étude de la Fédération du E-commerce et de la Vente A Distance, au moins 73 % des consommateurs prêts à acheter sur le Web. Donc, à associer Fêtes de Noël et E-commerce. Grâce aux sites qui les attendent. Cependant, les commerçants ne sont pas les seuls à vouloir profiter de cette aubaine. Les hackers s’y sont aussi préparés. Avec des stratagèmes de plus en plus sophistiqués. Qui réclament une vigilance accrue pour les déjouer.

Des dangers connus

Parmi les principaux dangers à éviter, il faut citer le phishing, ou hameçonnage. Qui tente d’obtenir par e-mail des informations sensibles (mots de passe, informations bancaires…). Que les pirates pourront ensuite réutiliser. Par conséquent, il faut se méfier avant de cliquer sur un lien. Ou d’ouvrir une pièce jointe. Surtout si l’expéditeur est inconnu. Une autre technique redoutable est le ransomware. Celle-ci consiste à chiffrer les données d’un utilisateur. Puis à lui réclamer une « rançon » pour qu’il puisse à nouveau les utiliser. De fait, ce système d’extorsion s’est beaucoup intensifié dernièrement. Notamment, à cause de kits de « rançonnage », vendus à petits prix sur le Net.

Des risques de saturation malveillante

Enfin, les e-commerçants peuvent aussi être victimes d’attaques via des regroupements de robots informatiques. Qu’on appelle des botnets. Ce procédé a pour but de saturer le trafic Internet d’un serveur ou d’un site. Afin de le bloquer. Ce qui engendre alors un Déni De Service Distribué, ou DDoS. Donc, l’impossibilité d’accéder à un site. Récemment, ce type d’attaque s’est amplifié. Grâce à l’augmentation des appareils connectés (IoT). En effet, ils sont souvent mal protégés. Enfin, il ne faut pas sous-estimer les envois de logiciels malveillants (virus ou vers informatiques). Car ils continuent de représenter une menace potentielle. Toujours possible.

Une préoccupation constante

En conclusion, même si la nécessité de se protéger informatiquement augmente avec les fêtes, les e-commerçants doivent connaître les risques qu’ils courent. S’ils veulent que les fêtes de Noël et E-commerce s’accordent sans problème. Pour les sites exposés, c’est une question de survie. Notamment, si leurs systèmes de protection (pare-feux) sont obsolètes. Ce qui amène un constat évident : la cybersécurité doit être une préoccupation constante. Or, cela implique de se protéger au quotidien. Notamment, en formant les vendeurs qui utilisent ces services. De fait, il est prouvé que 95 % des failles de cybersécurité sont provoquées par des négligences humaines. Sans ces erreurs, les réseaux Internet subissent très peu de blocages. Qui sont toujours très pénalisants. Car ils peuvent empêcher de nombreuses ventes. Surtout en période de suractivité. Comme en ce mois de décembre.