Cropped De S Sa Sortie Le Fairphone A Voulu E Tre Un Appareil E Quitable

Fairphone : pour un smartphone à vocation plus équitable

5656

Fairphone : un téléphone vraiment éthique

Jeudi dernier, l’entreprise néerlandaise Fairphone a lancé la troisième mouture de son téléphone. Son but est de réussir à être à la fois performant tout en étant éthique. En France, ce nouveau smartphone « vert », baptisé Fairphone 3, est aussi vendu via le site de l’opérateur Orange.

Une évolution réussie

Originaire des Pays-Bas, la société Fairphone a déjà réussi en quatre ans a écouler 115.000 exemplaires de son précédent portable, Fairphone 2. Forte de ce succès, elle a présenté ce jeudi la troisième version de son modèle. D’un coût public de 450 €, le Fairphone 3 est déjà disponible en précommande. Cependant, on peut également l’acheter sur le site d’Orange. Par la suite, ce terminal sera commercialisé pour le grand public, mais un peu plus tard courant septembre.

Une exigence plus écologique

Même s’ils ne s’en vantent pas, les smartphones classiques nécessitent dans leur fabrication divers minéraux et métaux, ainsi que des terres rares. Or, ces matières premières sont souvent très polluantes pour l’environnement. A l’inverse, Fairphone tient absolument à utiliser, dès qu’elle le peut, des matériaux recyclés. Notamment le cuivre et certains plastiques. Par ailleurs, ce constructeur s’efforce d’utiliser des filières qui respectent des principes équitable. Entre autres, pour six métaux essentiels. A savoir le cobalt, l’or, le néodyme, le cuivre, le lithium et le tungstène. Pour vérifier leur provenance, des employés de Fairphone vont régulièrement à l’étranger visiter les mines d’où sont extraits ces métaux. Ainsi, au Congo, ils ont contrôlé que les travailleurs étaient bien traités et majeurs. D’ici 2024, pour 40 % de ses matériaux, Fairphone veut utiliser 40 % d’éléments provenant d’une chaîne de production responsable.

L’avantage des composants amovibles

La société Fairphone propose un nouveau smartphone plus éthique.

La société hollandaise Fairphone propose un smartphone plus éthique, facile à réparer, avec des pièces amovibles.

Le Fairphone 3 comporte au total sept compartiments. Or, la plupart d’entre eux sont amovibles. Notamment la batterie. La particularité de ces composants est qu’ils sont tous assez facilement démontables, à l’aide d’un tournevis. Ainsi, les réparations restent économiques. Par exemple, le changement d’un écran ne coûte que 90 €. Comparativement, c’est environ 60 % d’une réparation chez Apple.

Pour photographier et filmer

Pour photographier, le Fairphone 3 dispose d’un objectif dont le capteur est le même que le Google Pixel 3. Ainsi, il profite d’une capacité confortable de 12 mégapixels. De plus, sa définition vidéo est en 4K. Ce smartphone hollandais est conçu pour fonctionner sous Android. Fairphone s’engage à offrir régulièrement des mises à jour de son système d’exploitation. Ce, pendant cinq ans. Décidée à aller à contre-courant des marques qui exploitent la planète sans remords, cette société veut travailler différemment. Ainsi, son portable se démarque, avec une conception d’origine pensée pour être recyclable. Ce, grâce à des réparations aisées. Cela le distingue des autres. En effet, on sait qu’aujourd’hui seulement 15 % des smartphones sont collectés dans le monde pour être recyclés. Sur ce point, le Fairphone 3 est en avance.



Né à Paris le 12 Décembre 1981, Pierre Baron est un journaliste français. En 1999, à tout juste 19 ans, il débute une carrière de journaliste à News-York sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2005 à 2010. On le voit ensuite sur iTélé, entre 2011 et 2017 date à laquelle il intègre la rédaction du Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique NTIC.