En Chine : un espoir naissant, après des restrictions drastiques

11590

En Chine : vers la fin du confinement

Récemment, les restrictions de déplacements semblent se lever en Chine. Surtout dans la ville de Wuhan et sa région, au centre du pays. Ainsi, cette décision des autorités chinoises va s’appliquer à environ 56 millions d’habitants. De fait, elle symbolise à la fois une nette amélioration pour les Chinois, et un espoir important pour les pays pris dans la tourmente du pic de l’épidémie. En effet, Wuhan a été le premier foyer dans le monde à être touché par le Covid-19.

Une embellie considérable

Les mesures de confinement commencent à s’assouplir en Chine, grâce à une baisse des cas de contamination.

Bientôt, après plus de deux mois de confinement strict, la ville de Wuhan devrait permettre une circulation normale à ses habitants. Cela, dès le 8 avril prochain. De fait, les autorités chinoises, suite à une décision du président Xi Jinping, ont annoncé hier cet assouplissement. A l’évidence, il était très attendu. Par la suite, il permettra des déplacements beaucoup plus aisés. De plus, dans un endroit qui a été le berceau de la pandémie en Chine. Par ailleurs, les habitants de la province du Hubei vont pouvoir profiter de cette mesure dès aujourd’hui. Cependant, les déplacements ne seront autorisés que pour les personnes en bonne santé. Pour le prouver, celles-ci devront montrer un QR code sur leur téléphone portable. Ainsi, il attestera qu’elles se portent bien. Auparavant, ce code aura été délivré par les autorités. Reconnaissable, il devra être de couleur verte. Malgré cette permission de circuler, les écoles de la région resteront fermées pour le moment.

Une forte baisse des contaminations

Depuis peu, ce choix plus permissif a été motivé par un constat très encourageant dans cette région : un très faible taux enregistré de contaminations supplémentaires. Actuellement, au niveau de l’ensemble du pays, seulement 78 nouvelles contaminations ont été observées. Parmi elles, 74 de ces cas de Covid-19 proviennent de l’étranger. Malgré tout, ce paramètre sera à surveiller de près. Car il pourrait signaler en Chine l’émergence d’une nouvelle vague d’infections.

Des mesures de protection efficaces

Actuellement, en Chine, des mesures de protection continuent d’être appliquées scrupuleusement dans de nombreuses villes. Ainsi, à Pékin, les nouveaux arrivants sont systématiquement mis en quarantaine. De plus, depuis le début de la semaine, tous les vols internationaux ne peuvent pas atterrir directement dans la capitale. Auparavant, ils doivent faire escale dans une autre ville. Là, des tests médicaux sont pratiqués sur tous les passagers. A partir d’aujourd’hui, ces examens médicaux seront effectués sur tous les voyageurs étrangers désirant se rendre à Pékin. A ce jour, la Chine reste le deuxième pays le plus touché par l’épidémie de Covid-19, après l’Italie. De fait, ce pays asiatique a recensé 80.000 cas d’infections et 3.277 décès.