Pour Orange, le déploiement de la 5G doit s'accélérer.

Accélérer le déploiement de la 5G : Orange veut faire plus vite

14088

Accélérer le déploiement de la 5G : la nécessité d’aller plus vite

 

Récemment, Stéphane Richard, le PDG d’Orange, a demandé d’accélération du déploiement de la 5G sur notre territoire. Entre autres, pour permettre de soulager efficacement le trafic absorbé par les réseaux 4G.

 

Un changement de cap

Contrairement à l’attitude attentiste qu’il semblait adopter dernièrement, Stéphane Richard est désormais favorable à une activation accélérée en France de la 5G. Ainsi, face à David Pujadas sur la chaîne LCI, il a récemment expliqué qu’il souhaitait que le déploiement de la 5G ne tarde pas. Cela, afin que cette technologie devienne rapidement utilisable par les réseaux mobiles. Même si encore peu de smartphones fonctionnent en 5G. De fait, cette évolution résoudrait l’un des principaux problèmes actuels du réseau 4G : sa surexploitation. En effet, celle-ci commence à devenir préoccupante. Par conséquent, Orange souhaiterait que le rythme du déploiement de la 5G s’accélère.

Accélèrer le déploiement pour soulager un encombrement

Le déploiement de la 5G va permettre de désengorger le trafic actuel des réseaux 4G. Orange veut donc accélérer l'arrivée de cette nouvelle technologie.

Le déploiement de la 5G va permettre de désengorger le trafic actuel des réseaux 4G. Orange veut donc accélérer l’arrivée de cette nouvelle technologie.

Cette soudaine volte-face s’explique sans doute par une prise de conscience. Celle d’un problème d’encombrement excessif du réseau 4G. Car à l’évidence, la consommation croissante des données mobiles commence à engendrer un phénomène d’engorgement du trafic. Aujourd’hui, on estime que cette augmentation frôle les 50 % chaque année. De ce fait, si le développement de la 5G prenait du retard, cela risquerait de créer une saturation technique trop importante. Pour Orange, comme pour les autres opérateurs. Par conséquent, Stéphane Richard estime que si le réseau 5G tardait à devenir opérationnel, le trafic mobile pourrait rapidement se dégrader. Cela, en à peine deux ou trois ans.

Une évolution nécessaire

Dans un premier temps, la mise en place de la 5G sera tributaire du réseau 4G existant. De fait, cette nouvelle technologie ne sera pas complètement autonome. Néanmoins, cette première évolution sera déjà suffisante pour soulager l’encombrement auquel la 4G doit actuellement faire face. Potentiellement, ce risque de saturation représente une future menace pour la fluidité des services fournis aux consommateurs. Par conséquent, ce constat inquiétant explique la volonté d’Orange d’accélérer le tempo concernant le déploiement de la 5G. Cependant, Stéphane Richard est conscient des polémiques en cours. A propos des conséquences redoutées de l’activation de la 5G. Néanmoins, pour désamorcer certaines critiques actuelles, le PDG d’Orange reste persuadé qu’un débat ouvert et objectif permettra de convaincre les opposants à la 5G.