Le système des bouteilles en plastique rémunérées permet un recyclage utile dans les Yvelines.

Bouteilles en plastique rémunérées : un recyclage utile dans les Yvelines

21089

Actuellement,  trois supermarchés des Yvelines pratiquent un système de bouteilles en plastique rémunérées. Ce procédé permet de faire un geste favorable à l’environnement lorsqu’on va faire ses courses. Et en plus, de gagner quelques euros.

Un système de bouteilles en plastique rémunérées après dépôt permet un recyclage utile dans les Yvelines.

Un système de bouteilles en plastique rémunérées après dépôt permet un recyclage utile dans les Yvelines.

Un geste écologique

 Dans deux magasins de Carrières-sous-Poissy et un autre à Houilles, les clients qui vont dans certains supermarchés Leclerc peuvent utiliser des collecteurs de bouteilles en plastique. Chacun de ces collecteurs peut contenir jusqu’à 3.500 bouteilles. Après un dépôt dans une machine du nom de B:Bot, celle-ci analyse chaque bouteille avec ses capteurs. En effet, B:Bot est capable de lire les codes-barres. Et de traiter une quinzaine de bouteilles par minute. Ensuite, cet appareil mesure, pèse et trie les bouteilles usagées. Notamment, en fonction de leur couleur. Enfin, la machine les broie et les transforme en très petits copeaux. En échange de ce recyclage, l’usager reçoit un petit dédommagement. Ainsi, les clients vertueux gagnent des bons d’achats.

Une énorme ressource de matières premières

Après cette opération de recyclage, le client peut soit utiliser son gain pour faire des achats dans le magasin, soit l’offrir à une association. Avant d’être opérationnelle, la machine B:Bot a nécessité trois ans de conception. C’est la société GreenBig qui l’a fait naître. Son Président, Benoît Paget, explique qu’actuellement les bouteilles en plastique constituent un volume global d’environ 17 milliards. Cela, chaque année. En pratique, ce volume pourrait constituer une énorme ressource de matières premières. Or, à ce jour, ces bouteilles restent peu collectées. Alors que de nombreuses entreprises souhaiteraient les récupérer pour les réutiliser.

Un tri plus sélectif que les poubelles jaunes

Au final, cette récupération insuffisante des bouteilles en plastique engendre d’énormes pertes, nuisibles à l’environnement. En effet, jeter ces objets dans des poubelle jaunes ne suffit pas. C’est à partir de ce constat que GreenBig a élaboré son concept de bouteilles en plastique rémunérées. Grâce à son système, cette société peut proposer aujourd’hui aux recycleurs des copeaux de plastique réutilisables quasiment à 95 %. De plus, en séparant dès le début les bouteilles transparentes des bouteilles en couleurs, GreenBig évite aux recycleurs une coûteuse opération de tri.

Les bouteilles plastiques rémunérées : un dispositif d’avenir

En France, la société GreenBig s’apprête à mettre en service son centième appareil. Ainsi, dans les Yvelines, à Bois-d’Arcy, un quatrième collecteur sera bientôt en service dans un autre magasin Leclerc. Chaque mois, les machines B.Bot permettent de collecter environ un million et demi de bouteilles. A terme, ce système de bouteilles en plastique rémunérées avant de les recycler pourrait en récupérer jusqu’à 50 millions par an.



Né à Blois le 22 novembre 1972, Thierry Dulac est un journaliste français. À tout juste 21 ans, il débute une carrière de journaliste à Londres sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2006 à 2009. On le voit ensuite sur iTélé, ancêtre de CNews, entre 2009 et 2011 date à laquelle il intègre le Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique Environnement.