Une nouvelle agression d’un maire en Côte d’Or relance le débat sur les violences faites aux maires.

Agression d’un maire en Côte d’Or : un nouveau fait divers déplorable

20659

Ce dimanche, vers 18h30, l’agression d’un maire en Côte d’Or est survenue à Ouges. Une ville de 1.600 habitants, près de Dijon. Cette attaque a eu lieu à cause de plusieurs individus, armés de barres de fer. Cet incident s’est déclenché après que Jean-Claude Girard, l’édile de la ville, ait demandé à une personne qui roulait trop vite en quad de ralentir.

Un quad potentiellement dangereux

Une nouvelle agression d’un maire en Côte d’Or relance le débat sur les violences faites aux maires.

Une nouvelle agression d’un maire en Côte d’Or relance le débat sur les violences faites aux maires.

Dimanche dernier, en fin de journée, le maire de cette commune a demandé à un jeune pilote de quad qui roulait trop vite de ralentir. En effet, il conduisait son véhicule le long d’un canal fréquenté par de nombreux promeneurs. Bien que l’élu ait expliqué à ce quadiste qu’il faisait sa demande « au nom de ses pouvoirs de police. », le jeune homme s’est mis en colère. Au lieu d’admettre que son comportement pouvait engendrer un accident. Ensuite, ce conducteur a menacé l’édile d’appeler du renfort pour en découdre avec lui. C’est ce qui a déclenché l’agression d’un maire en Côte d’Or, particulièrement violente.

L’agression de maire en Côte d’Or suite à une situation qui dégénère

Effectivement, peu de temps après, un groupe de huit personnes est arrivé sur les lieux. Elles brandissaient des barres de fer, avec lesquelles elles n’ont pas hésité à frapper le maire. Ainsi, l’élu a pris un violent un coup derrière la tête. De même qu’un habitant qui tentait de lui porter secours. Finalement, un autre témoin de cette scène a fait fuir les agresseurs en les menaçant d’une carabine.

Une solidarité unanime de la classe politique

Pour l’édile, cette très violente attaque a entraîné une interruption totale de travail de deux jours. Désormais, suite à cet incident grave, une enquête de gendarmerie a commencé. Comme l’a déclaré avant-hier le procureur de la République de Dijon. Après l’annonce de cette agression d’un maire en Côte d’Or, aux caractéristiques malheureusement récurrentes, le préfet de Côte-d’Or, Fabien Sudry, l’a fermement condamnée. En publiant un communiqué. Par ailleurs, le Président de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Renaud Muselier, a également demandé que cette agression soit « […] sanctionnée de la façon la plus sévère. » De la même façon, Franck Riester, ministre délégué au Commerce, a dénoncé dans un tweet « […] l’odieuse agression du maire d’Ouges par des voyous, alors qu’il défendait ses administrés. » Egalement solidaire, François Rebsamen, le maire de Dijon, a déclaré en son nom « […] et au nom des maires de la métropole, j’apporte tout mon soutien à Jean-Claude Girard et aux Ougeois. »