Emballages en plastique à usage unique : une pratique polluante

0
6521
Les emballages plastique à usage unique représentent un danger écologique.

Emballages en plastique à usage unique : une refonte complète d’une filière nocive

Lundi dernier, l’Assemblée nationale a voté un amendement au projet de loi anti-gaspillage. Celui-ci concernait la « fin de mise sur le marché des emballages plastique à usage unique […] ». Théoriquement, cette mesure contre cette sorte d’emballages devrait être appliquée d’ici 2040.

Un projet vertueux

Ce projet écologique est porté par des députés LREM. Notamment Laurence Maillart-Méhaignerie. Elle a expliqué que cet amendement concernait « […] tous les emballages alimentaires, les flacons et bouteilles […] » en plastique. En cas d’adoption définitive par le Parlement, cette mesure devrait entraîner des réductions, des réutilisations et divers recyclages des emballages en plastique à usage unique. Ainsi, des objectifs visant une disparition progressive de cette production jugée polluante seraient alors fixés. Cela, tous les cinq ans. A terme, ce changement devrait aboutir en 2040 à la fin de la mise sur le marché de ce type d’emballages. Selon la secrétaire d’État Brune Poirson, une telle décision constitue un « signal puissant », envoyé aux industriels concernés. De plus, ce dispositif, s’il était appliqué, serait aussi une incitation environnementale forte, adressée aux « partenaires européens » de la France. Ainsi qu’au reste du monde.

Un nouveau modèle de production

Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, soutient totalement ce projet. De fait, pour elle, il impose de revoir l’approche actuelle de la production industrielle des emballages en plastique à usage unique. Car la ministre pense que « l’avenir à long terme du plastique ne peut pas être celui de l’usage unique ». Ainsi, cette prise de conscience devrait pousser « la France à s’engager résolument dans la sortie d’une société du tout-jetable. » Pour Élisabeth Borne, cette évidence représente « un impératif écologique ». De plus, elle est persuadée que c’est « […] aussi une aspiration profonde de nos concitoyens. »

Arrêt des emballages plastique : un projet contradictoire ?

Les emballages en plastique à usage unique représentent un danger pour l'environnement.
Les emballages en plastique à usage unique représentent un danger pour l’environnement. Certains députés veulent faire cesser leur production.

Concernant l’arrêt d’une production industrielle des emballages en plastique à usage unique, les opposants à ce projet ont demandé au Gouvernement d’adopter une ligne de conduite plus cohérente. En effet, la députée du Doubs Annie Genevard (LR) voit dans cet amendement une contradiction. Pour elle, cette disparition s’opposerait au projet de consigne, également mené pour recycler les bouteilles en plastique. Il deviendrait inutile, si ce type de bouteilles venait à disparaître.

Une politique environnementale plus claire

Ce nouveau projet représente une clarification dans l’attitude anti-gaspillage que la France voudrait adopter vis-à-vis de la production des emballages en plastique à usage unique. En effet, par le passé, ce sujet a déjà fait l’objet de décisions controversées. Notamment en septembre dernier, où le Sénat s’était prononcé en faveur d’une interdiction de cette pratique en 2040, puis était revenu sur son vote après une seconde délibération.