Les îles du Ponant : une association sauvegarde l’environnement breton

Les îles du Ponant : une association sauvegarde l’environnement breton

20447

Depuis 50 ans, la mission que remplit l’association des îles du Ponant est double. A savoir, entretenir un cadre de vie exceptionnel et préserver sa démographie. Ainsi, implantée à Auray, cette association veille sur quinze îles habitées. De véritables havres de paix, situés au large de la Bretagne et des Pays de la Loire. Leur équilibre fragile oscille entre une manne touristique maîtrisée et l’entretien d’un environnement d’exception.

Une démographie stabilisée

Dans les îles du Ponant, une association veille à sauvegarder l’environnement breton.

Dans les îles du Ponant, une association veille à sauvegarder l’environnement breton.

Créée par des élus bretons, dont André Collin, Conseiller général d’Ouessant, ou encore Christian Bonnet, député du Morbihan, l’association des Îles du Ponant poursuit son activité de protection. Mais aussi de développement. Afin de ne pas laisser dépérir ces petits territoires, à l’atmosphère exceptionnelle. Aujourd’hui, cette zone insulaire a réussi à stabiliser sa démographie. En maintenant sur place un total d’environ 16.300 habitants. Ces derniers sont loins d’être coupés du monde, puisqu’ils bénéficient de liaisons quotidiennes par bateaux. Ainsi que de vols réguliers, entre Brest et Ouessant. Géographiquement, ces charmantes îles se trouvent à cheval sur plusieurs régions. D’abord, dans l’archipel de Chausey, dans la Manche. Puis, dans les Côtes d’Armor, à Bréhat. Elles sont également dans le Morbihan, à Houat, Hoëdic ou Groix. Ainsi que dans le Finistère, à Ouessant. Et enfin en Vendée, avec l’île d’Yeu.

Un tourisme régulier

Aujourd’hui, il existe une modeste activité économique sur les îles du Ponant. Notamment à Groix, où la société Groix et Nature parvient à maintenir sa conserverie de poissons. Cela, depuis plusieurs années. Cependant, le tourisme constitue le véritable poumon économique de ces petites îles. En effet, en temps normal, celles qui sont habitées attirent régulièrement près de trois millions de visiteurs par an. Afin d’y passer une agréable journée, calme et dépaysante, au coeur d’une nature exceptionnelle, jalousement préservée. Par exemple, dans des lieux privilégiés comme Belle-Île ou Bréhat.

Une demande foncière révélatrice

Pour perpétuer sur ces petites îles une vie agréable, tournée vers l’avenir, l’association des îles du Ponant veille, entre autres, à entretenir leur vitalité foncière. Dans ce but, cette association aide notamment les différentes communes qui souhaitent y faire construire des résidences permanentes. En effet, les demandes pour acquérir des propriétés où passer de belles vacances ne cessent de croître. Même si les prix de ces résidences secondaires ont tendance à monter. Ce qui est un indice révélateur de l’attrait constant que ces quinze îles habitées suscitent. Par ailleurs, cette association n’oublie pas non plus d’encourager le déploiement des moyens de communication des habitants. Cela, afin que les insulaires disposent d’une bonne liaison Internet. Et d’un réseau Telecom satisfaisant. Enfin, les membres de cette association font aussi en sorte que ces îles acquièrent progressivement une meilleure autonomie en électricité. Pour un confort moderne dans les îles du Ponant.