« ARCABOARD » : LE PREMIER SKATEBOARD VOLANT COMMERCIALISÉ

1526

Surfer à 50 centimètres au-dessus du sol sur un skateboard motorisé est devenu possible grâce à un modèle révolutionnaire autopropulsé, le « ARCABOARD » .

L’« ArcaBoard », développé par la société américaine Arca, permet de léviter comme un super-héros en se déplaçant à une vitesse maximum de 20 km/heure. Il bénéficie actuellement d’une autonomie de 6 minutes. Son secret ? Sa propulsion sur coussin d’air par 36 petits moteurs intégrés, munis d’hélices, qui font évoluer librement ses 82 kilos. Il obéit aux mouvements du corps de son passager, ou peut être piloté via une application à partir d’un smartphone. Très attirant et ludique, son prix actuel d’environ 13.300 € a néanmoins de quoi faire réfléchir les geeks les plus enthousiastes.

Trouver le meilleur des skates

Aujourd’hui le skate volant est donc devenu une réalité. le « ARCABOARD »  en témoigne. Marty Mac Fly nous en avait tous fait rêver, dans Retour Vers le Futur, mais tout le monde pensait que ce ne serait jamais envisageable et que ce type de skateboard ne verrait jamais le jour. Tous les fans de skate, eux, savent qu’un skate ne peut pas véritablement voler. Nombreux sont ceux qui tentent de décoller du sol, que ce soit sur des rampes dédiées, en salle ou en extérieur, ou bien dans les rues, en prenant appui sur le mobilier urbain ou en se jetant du haut d’escaliers, leur planche sous les pieds. Ce qu’il faut à un bon skateur, ce n’est pas un rêve de planche volante, mais une board qui tienne la route, c’est-à-dire qui soit de bonne facture, avec des roues et des rouages de bonne qualité, comme on en voit sur ce site dédié aux skateboarders et à leur passion.

Des modèles de skates conçus pour les filles

On y trouve des skates pensés pour une utilisation féminine. En observant autour d’un bowl, on constate que les filles sont de plus en plus nombreuses à skater. Dès le plus jeune âge certaines commencent à rider dans les rues. Soit pour accompagner leurs parents en promenade, soit pour aller à l’école. Ce qui était exceptionnel il y a encore une quinzaine d’années ne l’est plus. Les filles ont intégré elles aussi les cultures urbaines et pas simplement pour ce qui concerne la mode vestimentaires. Skateuses, graffeuses, elles dansent le hip-hop et rapent comme les autres, elles font des ollies et des basksides 180 mieux que les garçons et elles sont compétitrices comme leurs homologues masculins.

Des besoins spécifiques

Elles ont donc besoin de skates féminins, c’est-à-dire de planches qui correspondent à leurs envies. Les garçons avaient longtemps imposé leurs styles, en matière de vêtements comme de design et de décoration de skates. Désormais place à la gente féminine et à ses goûts. Que ce soit dans le domaine du skate comme ailleurs, mais principalement dans le skate. Ainsi les fabricants suivent la tendance. Ils proposent aux femmes comme aux jeunes filles des skateboards aux coloris attrayants pour elles. Notamment parce qu’elles aiment se démarquer sur un skate park. Certains garçons sourient encore, en voyant arriver une fille avec son skate pour femme. Mais ils ne sourient pas longtemps, une fois qu’ils les ont vues rider mieux qu’eux.

 



Né à Paris le 12 Décembre 1981, Pierre Baron est un journaliste français. En 1999, à tout juste 19 ans, il débute une carrière de journaliste à News-York sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2005 à 2010. On le voit ensuite sur iTélé, entre 2011 et 2017 date à laquelle il intègre la rédaction du Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique NTIC.