DERNIERES INFORMATIONS
Search
Pour soutenir la relance du secteur de la culture, l'exécutif a consacré un budget conséquent à cette filière en difficulté.

Relance du secteur de la culture : mise en place d’un budget conséquent

24991

Aujourd’hui, pour soutenir la relance du secteur de la culture, son ministère  estime que 65 % des dotations prévues dans le Plan France Relance 2021 est déjà engagés. Cependant, avec des montants variables dans ces crédits, en fonction des secteurs.

Une dotation exceptionnelle

Pour soutenir la relance du secteur de la culture, l'exécutif a consacré un budget conséquent à cette filière en difficulté.

Pour soutenir la relance du secteur de la culture, en 2021, l’exécutif a consacré un budget conséquent à cette filière en difficulté.

Il y a un an, Jean Castex et Roselyne Bachelot ont annoncé une dotation exceptionnelle de deux milliards d’euros, afin de relancer le secteur de la culture. Ce budget provenant des futurs 100 milliards d’euros du Plan de relance. Dans cette enveloppe, le patrimoine a reçu une large part, à hauteur de 614 millions d’euros. Aujourd’hui, après huit mois, le ministère de la Culture a établi un bilan détaillé de ces différentes mesures de soutien. En pratique, les diverses filières culturelles ont déjà bénéficié de près de 800 millions d’euros . Soit 65 % des dotations disponibles. Cela, de façon à ce que la relance du secteur de la culture soit « […] en cours d’exécution et de déploiement ». Ainsi, huit mois après son lancement, le programme établi se déroule comme prévu.

Relance du secteur de la culture : des soutiens importants aux divers secteurs culturels

A ce jour, les crédits destinés à la culture dans le Plan de relance varient selon les secteurs. Par exemple, pour le patrimoine, l’enveloppe devrait atteindre 473 millions d’euros, sur les 614 initialement prévus. Dans ce budget, les principaux postes bénéficiaires seront ceux de la rénovation des monuments historiques (communes et propriétaires privés confondus). De même, la réfection des monuments nationaux et des cathédrales en mobilisera une large part. Ainsi, des chantiers majeurs comme la restauration du château de Villers-Cotterêts recevront également des crédits importants. De plus, un budget de 247 millions d’euros servira à soutenir la reprise d’activité d’établissements publics patrimoniaux. Cela, de façon à entretenir l’attractivité et le rayonnement de la France en matière de tourisme international.

Un bilan positif pour les métiers créatifs

En 2021, le volet spécifiquement dédié au soutien des emplois créatifs et artistiques a permis de débloquer 83 millions d’euros. De plus, cette aide a également profité à la rénovation des établissements où on les enseigne. Au final, c’est un pourcentage conséquent, sur une enveloppe globale de 113 millions. Ainsi, grâce à elle, un budget de 13 millions d’euros a été alloué aux emplois purement artistiques. Parallèlement, cette année, 20 millions ont été consacrés à des commandes publiques. Enfin, 50 autres millions ont servi à moderniser des établissements d’enseignements supérieurs culturels. Avec, par ailleurs, 185 millions attribués au spectacle vivant privé, et 128 millions au spectacle vivant subventionné.

Soutenir des secteurs culturels essentiels

Au total, un budget de 330 millions d’euros a servi à soutenir et à régénérer des secteurs culturels essentiels. Notamment, ceux de l’audiovisuel, du livre ou de la presse, très durement éprouvés par la crise sanitaire. Ainsi, ce budget a globalement profité au domaine culturel, pour un montant total de 428 millions. Enfin, 19 millions de crédits budgétaires ont alimenté une stratégie d’avenir. Cela, afin de soutenir ensuite l’ensemble des industries consacrées aux créations culturelles. Un effort maintenu pendant encore cinq ans. Grâce à un budget 400 millions d’euros, attribué dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA).