A Strasbourg, les transports à la demande sont facilités par le réseau local Flex’Hop.

Transports à la demande Flex’Hop : Strasbourg développe son réseau

24443

Dernièrement, l’Eurométropole de Strasbourg a présenté un bilan très positif de son dispositif de transports à la demande, baptisé Flex’Hop. Fort de son succès, la collectivité a décidé de renforcer ce dispositif local.

Un usage complémentaire

A Strasbourg, les transports à la demande sont facilités par le réseau local Flex’Hop.

A Strasbourg, les transports à la demande sont facilités par le réseau local Flex’Hop.

Le lancement du service Flex’Hop date de novembre 2019. A l’époque, il permettait à treize communes peu ou mal desservies par les transports en commun strasbourgeois d’être plus accessibles. Par ailleurs, ce dispositif avait aussi l’avantage de réduire l’utilisation des voitures de particuliers au sein de la collectivité. Rapidement, pour Alain Jund, Vice-Président de l’Eurométropole de Strasbourg chargé des mobilités, ce service de transports à la demande est devenu un facteur « d’égalité urbaine ».

Un réseau très utilisé

Jusqu’à présent, ce type de service offrant des transports à la demande est une première, à l’échelle d’une métropole de taille aussi importante. Très flexible, ce réseau supplémentaire permet à ses utilisateurs de réserver une navette jusqu’à trente minutes avant leur départ. Sur place, cette facilité comble certaines lacunes du réseau public des transports en commun strasbourgeois. Celui-ci n’incluant pas aujourd’hui d’arrêts réguliers dans plusieurs zones. A ce jour, Flex’Hop répond aux attentes de 15.000 usagers. Ainsi, depuis sa création, ce dispositif parallèle leur a permis d’effectuer environ 104.000 voyages.

Les transports à la demande Flex’Hop : un service plus étendu

En mars dernier, en raison de son succès local, le champ d’action de Flex‘Hop est passé de vingt-cinq communes à trente-trois. Désormais, cette extension représente soixante-six arrêts supplémentaires. Ce qui porte ce réseau à un total de deux-cent-soixante-dix arrêts. Par ailleurs, ses plages horaires, maintenant plus larges, sont ouvertes de cinq heures à minuit. Ce qui fait coïncider la durée d’exploitation de Flex’Hop avec celle des tramways strasbourgeois. Ces derniers desservant le centre-ville ainsi que plusieurs communes. Ce rapprochement renforce donc le choix des mobilités sur ce territoire. Cette flexibilité a rapidement été appréciée. D’ailleurs, dès cet élargissement d’horaires, la collectivité a constaté que l’usage quotidien des transports à la demande avait quasiment triplé.

Flex’Hop contribue à la démarche écologique

En plus de fournir un service qui dessert des zones jusqu’alors isolées, le réseau additionnel Flex’Hop contribue aussi à réduire l’usage des voitures de particuliers. Ce qui devrait aider l’Eurométropole de Strasbourg à atteindre ses objectifs de zone à faible émission de carbone, dès 2022. En pratique, les principaux usagers de Flex’Hop sont les seniors, les personnes devant se rendre au travail et le public scolaire. Actuellement, pour pouvoir fonctionner correctement, ce service de transports à la demande représente pour la collectivité un budget de trois millions d’euros.