Traçage de Google : des informations utiles sur le suivi du confinement

11847

Traçage de Google : des tendances révélées

Depuis le 3 avril, Google a décidé de mettre à disposition une partie de ses données globales de géolocalisation. Ce traçage de Google, accessible anonymement, nous renseigne sur la façon dont chaque pays a respecté le confinement.

Des comportements modifiés

Le traçage de Google aide clairement à observer les changements de comportement provoqués par la pandémie de coronavirus. De fait, les premiers graphiques révélés par la firme américaine montrent que les Français ont rapidement modifié leurs habitudes. Notamment, à cause des risques avérés de contamination. En effet, les mesures imposées par le confinement ont plutôt été vite respectées sur le territoire. Cela a eu pour conséquence de faire brutalement chuter la fréquentation des boutiques et des lieux de loisirs. Ainsi, la pratique du shopping a baissé de 88 %. Idem pour les déplacements dédiés aux sorties, pour aller au cinéma ou au théâtre. Concernant les promenades dans les parcs, elles ont aussi régressé de 82 %. Quant aux transports publics, leur fréquentation a radicalement baissé, de plus de 85 %.

Des réactions de crainte

En revanche, dès le 15 mars, les pharmacies et les magasins d’alimentation ont vu leur clientèle nettement augmenter. Sans doute par crainte de manquer, pour faire des réserves, au cas où. Mais par la suite, après seulement quelques jours, ces visites d’un volume anormal ont chuté de 72 %. Parallèlement, l’affluence dans les lieux dédiés au travail n’a baissé que d’un peu plus de la moitié. A l’inverse, la fréquentation de la plupart des lieux de résidence a progressé de près de 18 %. Globalement, les chiffres révélés par Google montrent un comportement assez uniforme dans les treize régions métropolitaines. Seules l’Ile-de-France et la Corse se signalent par une fréquentation plus forte de leurs lieux de résidence. En effet, le traçage de Google montre que cette pratique y a progressé de 20 à 21 %.

Des régions plus ou moins actives

Le traçage de Google fournit des données précises sur le respect du confinement en Europe.

Le traçage de Google fournit des données précises sur le respect global du confinement en Europe.

Nettement réduite, l’activité dans les magasins d’alimentation et les pharmacies s’est mieux maintenue dans trois régions françaises. A savoir, une fois de plus, en Corse et en Ile-de-France. Ainsi que dans la zone Provence-Alpes-Côte d’Azur. De fait, dans ces trois régions, le taux de fréquentation de ces commerces spécifiques n’a chuté que de 67 à 69 %. Contre plus de 75 % dans le Centre-Val de Loire et en Bretagne.

Une cartographie européenne surprenante

Lorsqu’on observe le respect du confinement dans toute l’Europe, certaines idées reçues tombent. Ainsi, malgré leur réputation d’indiscipline et d’insouciance, les Italiens ont fait preuve d’un civisme plus développé que les Allemands. De fait, les statistiques dévoilées par le traçage de Google ont montré que les Italiens avaient radicalement cessé de faire du shopping et de se divertir. En effet, les endroits réservés à ces activités ont perdu leur fréquentation à hauteur de 94 % ! De plus, les promenades dans les parcs italiens ont aussi chuté de 90 %. Quant à la clientèle dénombrée dans les magasins d’alimentation et les pharmacies, elle s’est réduite de 85 %. Alors qu’à la même période, la moitié des Allemands a continué ses achats de nourriture.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.