Le tourisme en Auvergne a fait une saison estivale exceptionnelle.

Tourisme en Auvergne : une séduction plus forte que la crise

14819

Tourisme en Auvergne : une fréquentation inespérée

 

Alors que beaucoup d’autres régions ont déploré une fréquentation touristique en berne, le tourisme en Auvergne a résisté farouchement à la crise du coronavirus. Au point que ses professionnels de l’hébergement peuvent aujourd’hui se réjouir. Car ils ont enregistré une saison estivale exceptionnelle, plutôt inattendue.

 

 

Un rebond très salutaire

A l’évidence, la crise sanitaire et la canicule ont impacté durement certains secteurs et diverses régions. Mais pas l’Auvergne ! En effet, l’attrait de ses grands espaces, très riches en verdure, a attiré de nombreux amoureux d’air pur et de tranquillité. Ainsi, la région a même dépassé ses estimations les plus optimistes. Cela, grâce à l’arrivée massive de nombreux touristes enthousiastes. De fait, ce choix manifeste en faveur de séjours vraiment verts a largement profité au département du Puy-de-Dôme. Déjà connu pour son offre exceptionnelle en la matière. Pour preuve, l’utilisation du fameux téléphérique du sommet du puy de Sancy, dans le Massif central, a plus que doublé en juillet, par rapport à l’année dernière. Evidement, ce rebond a été plus que bienvenu, après l’épreuve du confinement. Ainsi, même sans attendre le bilan définitif de septembre, beaucoup de professionnels du tourisme savent déjà qu’ils ont fait une bonne saison.

Une fréquentation nettement en hausse

Le tourisme en Auvergne a bien tiré son épingle du jeu, cet été, malgré la crise sanitaire.

Le tourisme en Auvergne a bien tiré son épingle du jeu, cet été, malgré la crise sanitaire.

En moyenne, certains sites ont enregistré une hausse de fréquentation de près de 15 %. Notamment, dans les Combrailles, au nord-ouest du département. Ainsi, une nouvelle clientèle, avide de s’oxygéner après être resté trop longtemps enfermée, a choisi de profiter des multiples cours d’eau auvergnats. Ainsi que des lacs apaisants et des superbes étangs de la région. Sans s’exposer à d’éventuels risques sanitaires. Et en découvrant d’autres attraits que les habituels séjours à l’étranger. Une alternative rafraîchissante, alors que la canicule faisait souffrir l’Hexagone. Toutes ces raisons expliquent ce succès du tourisme en Auvergne.

Une offre adaptée aux circonstances du moment

Le grand atout du tourisme en Auvergne a été de correspondre à de nombreuses attentes, dictées par la crise sanitaire. Cela, en plus des habituels randonneurs, qui ont pour habitude d’arpenter les chemins cantaliens. Ainsi, par exemple, les hôtels d’Aurillac ont loué toutes leurs chambres dès le début du mois d’août. De plus, les difficultés pour aller en Espagne ont stimulé la venue d’une nouvelle clientèle, souvent plus haut de gamme. Notamment, celle habituée à pratiquer les golfs ibériques. Par ailleurs, des vacanciers de proximité, attirés par les bilans sanitaires rassurants de la région, ont aussi fait le bonheur du tourisme en Auvergne. D’ailleurs, ce courant a fait progresser de près d’un quart la fréquentation de certains sites, particulièrement prisés.