A Nice, des tests sérologiques gratuits portant sur le coronavirus sont proposés aux résidents.

Tests sérologiques gratuits : Nice lance une vaste opération sanitaire

13826

Tests sérologiques gratuits : une initiative médicale proactive

 

Depuis le 10 juin, Christian Estrosi, maire de Nice, a lancé dans sa ville une vaste opération de tests sérologiques gratuits. Ce dépistage s’adresse à tous les Niçois volontaires qui veulent savoir s’ils ont développé ou pas des anticorps face au coronavirus.

 

Une première

A cette échelle, cette initiative médicale d’envergure constitue une première dans une grande ville française. En priorité, elle s’adresse à toutes les personnes qui ne présentent à ce jour aucun symptôme indiquant une contamination due à la Covid-19. Pour bénéficier de ce contrôle, il suffit d’être pris en charge par la Sécurité sociale. En pratique, l’inscription à ces tests sérologiques gratuits et homologués a lieu via Internet. Ce qui permet de recevoir un QR Code personnel. Ensuite, les inscrits peuvent se rendre sur trois sites niçois, prévus à cet effet. A savoir, un théâtre, une salle de spectacles et un Palais d’exposition. Quarante-huit heures suffisent pour la communication du résultat. Cela, après vérification de l’identité de la personne testée.

Une opération sanitaire complémentaire

A Nice, le maire Christian Estrosi a lancé une vaste opération de tests sérologiques gratuits sur le coronavirus.

A Nice, le maire Christian Estrosi a lancé une vaste opération de tests sérologiques gratuits sur le coronavirus.

Ce large dispositif de tests sérologiques gratuits succède à une grande distribution par la ville de plus de 660.000 masques. Eux aussi gratuits. Auparavant, les 360.000 résidents ont été informés de cette vaste opération de dépistages par courrier. Les envois ont eu lieu entre le 3 et le 6 juin. Déjà, en 24 heures, 15.000 personnes se sont portées volontaires. Après analyse, dans le respect du strict secret médical, les résultats obtenus donneront une image claire de la situation épidémiologique de la ville de Nice. Cette vérification pourrait se révéler très utile en cas de deuxième vague d’épidémie.

Un bilan épidémiologique plus précis

Sur place, le docteur Olivier Guérin, spécialiste en gériatrie et adjoint au maire, explique que le but ce dispositif est d’obtenir un bilan épidémiologique plus précis. La spécificité de cette opération de tests sérologiques gratuits est d’être menée à l’échelle d’une grande ville. En cas de résultat positif, les personnes testées sauront qu’elles ont développé des anticorps qui les immunisent contre le virus. Cependant, ce résultat ne signifie pas qu’elles ne sont plus contagieuses. Par ailleurs, la durée réelle de cette immunisation fait encore débat dans le milieu médical. En effet, on ne sait toujours pas si elle est définitive. Par conséquent, les personnes immunisées doivent continuer à pratiquer les gestes barrière.




Laisser un commentaire