Un bus de dépistage du coronavirus accueille les volontaires à Nancy.

Bus de dépistage du coronavirus : Nancy donne accès à des tests gratuits

13869

Bus de dépistage du coronavirus : un moyen simple de se faire tester

Depuis le 5 juin, le Centre Hospitalier Régional Universitaire Universitaire de Nancy propose des tests de dépistage gratuits au public. Cela, en association avec la société de transports publics Kéolis.

L’accès facilité à des contrôles

Désormais, les Nancéiens peuvent se rendre dans le centre-ville pour faire un dépistage gratuit de la Covid-19. Cela, sans avoir pris rendez-vous et sans présenter d’ordonnance. Les examens ont lieu dans un bus de dépistage mis à leur disposition, entre 14 et 18 heures. Notamment, place de la République, un dans des endroits publics très fréquentés. Deux professionnels de santé y accueillent les volontaires. Le test proposé est de type PCR (ou RT-PCR). Il s’effectue à partir des sécrétions nasales d’une personne pour vérifier la contamination ou non par le virus. En pratique, le prélèvement effectué ne dure que deux minutes avant son envoi à l’hôpital, dans un flacon stérile.

Un suivi personnalisé après le test dans le bus de dépistage

A Nancy, un bus de dépistage du coronavirus permet aux volontaires de se faire tester gratuitement.

A Nancy, un bus de dépistage du coronavirus permet aux volontaires de se faire tester gratuitement.

Par la suite, après analyse dans le bus de dépistage, dans un délai maximum de 48 heures, la personne testée reçoit son résultat par mail. En cas de test positif, cette personne est recontactée. Cela, afin de vérifier si elle a pu contaminer des proches dernièrement. En parallèle, son test est envoyé au Système d’Information National de Dépistage de la Covid-19. Si nécessaire, cela permet de prévenir les personnes qui auraient été exposées à un risque potentiel de contamination. La mise en place de ce dispositif a pour but de casser les chaînes de transmission de la Covid-19, actuellement toujours active.

Des dépistages encore insuffisants

Cette initiative menée grâce à un bus de dépistage est conduite par la ville de Nancy pour contribuer activement à la stratégie de prévention voulue par le Gouvernement. Celle-ci vise l’objectif de 700.000 dépistages hebdomadaires. Malheureusement, ce chiffre n’est toujours pas atteint. Par exemple, au cours de la semaine du 18 au 24 mai, seulement moins de 217.000 tests PCR ont pu être effectués. A ce jour, le bilan sur l’épidémie de coronavirus, réalisé par Santé Publique France, montre que sa propagation diminue. Ainsi, la dernière semaine de mai n’a révélé environ que 3.500 cas de contamination. Contre 4.100 la précédente. Autre donnée très encourageante, les décès quotidiens ont eux aussi régressé, passant de près de 700 cas à 570.




Laisser un commentaire