Depuis le déconfinement, les colis expédiés dans les Points Relais sont trop nombreux.

Points Relais : depuis le déconfinement, ils sont submergés de colis

14907

Points Relais : des indicateurs de la vivacité du E-commerce

Le déconfinement partiel a entraîné une surabondance de colis dans les Points Relais. En effet, depuis cette date, le nombre de colis expédiés a environ bondi de 50 % supplémentaires.

Un net renforcement du E-commerce

Cette hausse très significative du nombre des colis a démontré l’excellente santé des achats en ligne. De fait, actuellement, les professionnels du E-commerce se frottent les mains. D’ailleurs, les files d’attente constatées devant de nombreux Points Relais, dues à l’envie de récupérer des colis trop longtemps attendus, parlent d’elles-mêmes. Cela s’est produit dès la mise en place du déconfinement partiel. Cette suractivité a aussi touché les bureaux de Poste. De fait, ils ont dû s’adapter. Cela, après une baisse logique des expéditions pendant le confinement. Néanmoins, dès le 20 avril, les volumes des envois de colis ont recommencé à progresser. Là encore, cet accroissement s’est manifesté par de longues files d’attente. En raison de la distanciation physique à respecter. A l’extérieur et à l’extérieur des bureaux de Poste. De fait, ce réseau de 7.700 centres s’est progressivement rouvert en totalité.

Les Points Relais rassurés

Les Points Relais sont submergés de colis depuis le déconfinement partiel.

Les Points Relais sont submergés de colis depuis le déconfinement partiel.

Cette suractivité, évidente dans tous les Points Relais du territoire, montre que le E-commerce, après avoir faibli de 10 % au début du confinement, a rapidement repris. De fait, dès avril, il avait déjà augmenté de plus de 20 %, comparativement à 2019. Cela, pour combler le manque des Français, privés de la possibilité d’acheter dans les magasins. Pour de nombreux Points Relais, qui ne savaient pas à quoi s’attendre, cela a été une très bonne surprise de voir que les clients attendaient leur réouverture. De fait, une grosse entreprise comme Mondial Relay avait fait le choix de fermer la majorité de ses adresses pendant le confinement. Cela, dès le 17 mars. Ainsi, sur 9.150 magasins de proximité existants, moins de 2.000 étaient restés ouverts. Une période sombre, mais qui s’est rapidement éclaircie, dès le 11 mai. Dès la deuxième semaine de déconfinement, 8.400 Points étaient à nouveau opérationnels.

Un service postal apprécié

Cependant, La Poste a bien l’intention de profiter de l’opportunité qui lui a été offerte lors de la fermeture forcée des Points Relais. Notamment, grâce à la satisfaction générée par son service postal Colissimo. De fait, alors que le taux habituel de satisfaction des clients n’était que de 91 %, il est passé à 98 % durant le confinement. Moralité, les Français savent maintenant qu’ils peuvent aussi compter sur La Poste pour se faire livrer à domicile.



Thierry Dulac

Né à Blois le 22 novembre 1972, Thierry Dulac est un journaliste français. À tout juste 21 ans, il débute une carrière de journaliste à Londres sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2006 à 2009. On le voit ensuite sur iTélé, ancêtre de CNews, entre 2009 et 2011 date à laquelle il intègre le Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique Environnement.