En 2021, le Salon de l’Agriculture sera annulé

Salon de l’Agriculture : une annulation très mal vécue

15795

Salon de l’Agriculture : un événement contraint de se réinventer

 

L’année prochaine, la 58e édition du Salon International de l’Agriculture n’aura pas lieu comme d’habitude à Paris. Cela, du 27 février au 7 mars. Une déception majeure pour le monde agricole. Car cet événement se tient sans interruption depuis un demi-siècle. De plus, les Français l’apprécie tout particulièrement.

 

Des Salons alternatifs

En 2021, le fameux Salon de l’Agriculture ne pourra pas avoir lieu à Paris, pour cause de précaution sanitaire.

En 2021, le fameux Salon de l’Agriculture ne pourra pas avoir lieu à Paris, pour cause de précaution sanitaire.

Pour remplacer le traditionnel Salon de l’Agriculture, la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles a décidé de réagir. Elle va donc organiser plusieurs manifestations en régions. Mais de taille moins importante. Cela, pour s’adapter à la situation sanitaire. Et offrir une alternative à « la plus grande ferme de France ». Ainsi, en 2021, le fameux Salon va se réinventer. Pour compenser l’annulation, Christiane Lambert, responsable de la FNSEA, a annoncé de grands marchés en province. Ainsi que dans la Capitale. Pendant lesquels le public pourra toujours voir de superbes animaux. Et assister à des conférences sur la souveraineté alimentaire. Les marchés prévus auront lieu en plein air.

Un concours maintenu

Malgré ce bouleversement, le célèbre Concours Général Agricole, très attendu, sera maintenu. Cette institution existe depuis 1870. Ainsi, Christiane Lambert a révélé que les 6.000 membres du jury du Salon de l’Agriculture officieront dans quatre villes. Cela, afin que les producteurs reçoivent quand même leurs médailles. De fait, ces récompenses permettront d’honorer la qualité exceptionnelle de certains produits. Ensuite, cette reconnaissance stimule beaucoup leurs ventes. Ce qui soutient durablement des emplois dans la filière agricole. L’année prochaine, l’organisation de Salons alternatifs tentera de limiter les pertes causées par l’activité réduite de la restauration. En effet, ce manque à gagner pénalise déjà fortement de nombreux producteurs.