DERNIERES INFORMATIONS
Search
Actuellement, une reprise attendue des sports d’hiver pousse les stations de montagne vers une dynamique positive.

Reprise attendue des sports d’hiver : vers une dynamique positive

1620

Depuis le 20 novembre, de nombreuses stations de montagne se préparent à une reprise attendue des sports d’hiver. Déjà, en Savoie, avec la réouverture des remontées mécaniques, Val-Thorens a rendu accessible plus d’un tiers de son domaine skiable. Par ailleurs , les récentes chutes de neige abondantes aux sommets sont de bon augure pour attirer les vacanciers.

Des réservations en hausse

 Actuellement, une reprise attendue des sports d’hiver pousse les stations de montagne vers une dynamique positive.

Actuellement, une reprise attendue des sports d’hiver pousse les stations de montagne vers une dynamique positive.

Actuellement, les réservations des vacances d’hiver sont en nette hausse dans les stations françaises. Cela, même si les futurs vacanciers devront porter un masque dans les files d’attente qui vont se former devant les remontées. Déjà, sur les hauteurs, la station des 3 Vallées a commencé sa saison. En profitant ainsi de la permission du Gouvernement de rouvrir l’accès aux remontées mécaniques, annoncée le 6 novembre. Ainsi, selon Patrick Provost, le Président de l’Observatoire des Stations de Montagne, le taux des réservations a dernièrement atteint 43 %. Par conséquent, presque autant qu’en période normale, avant la crise sanitaire. De plus, ces réservations sont dopées par les garanties d’annulation proposées aux clients en cas de reprise de l’épidémie.

Reprise attendue des sports d’hiver : un secteur qui redevient optimiste

A la faveur de cette reprise attendue des sports d’hiver, les 320 stations de ski françaises espèrent bientôt oublier leur mise à l’arrêt forcé de la saison précédente. De façon à accueillir de nouveau les 10 millions de touristes, français et étrangers, qui viennent habituellement séjourner en haute montagne à cette période. Cependant, ces vacanciers devront respecter le pass sanitaire si le taux d’incidence repart à la hausse. En fait, s’il dépasse les 200 cas pour 100.000 habitants. Par ailleurs, le port d’un masque sera obligatoire dès l’âge de 11 ans dans les magasins, les bars et restaurants. Idem dans les files d’attente, ou encore dans les transports. De même que dans les télécabines ou sur les télésièges.

Un protocole strict que le secrétaire d’État au Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a tenu à tempérer. En rappelant qu’à ce jour « […] 85 % de la cible vaccinable est vaccinée […] ». De plus, le secrétaire a aussi précisé que « […] la plupart des gens qui viennent en station prennent un TGV ». Ce qui fait de ces voyageurs des personnes déjà respectueuses du pass sanitaire.