Un report de la taxe GAFA a été négocié entre Donald Trump et Emmanuel Macron.

Report de la taxe GAFA : un statu quo entre la France et les Etats-Unis

7726

Report de la taxe GAFA : Donald Trump et Emmanuel Macron ont trouvé un accord

Alors que la taxe GAFA risquait de provoquer une guerre commerciale franco-américaine, un accord partiel va permettre un report de la taxe GAFA. Ce, jusqu’à la fin de l’année. En effet, Donald Trump et Emmanuel Macron ont négocié ce dimanche un statu quo. Ensuite, une décision finale sur la taxe GAFA pourra être prise.

Un répit commercial

Finalement, Donald Trump et Emmanuel Macron ont réussi à trouver un compromis commercial. Il permettra de prolonger les discussions sur la taxe réclamée par la France aux géants du numérique. Même si elle n’a pas fini de faire parler d’elle. Cependant, les conditions exactes de son application devraient être rediscutées à la fin de cette année. Un répit bienvenu. Il va au moins permettre aux producteurs français de vins et de champagnes de respirer. De fait, pendant un moment, ils ne craindront plus de se voir infliger des surtaxes douanières américaines. Cette pause bénéficiera notamment aux fabricants de cosmétiques de luxe, qui fabriquent des rouges à lèvres. Ainsi, le report de la taxe GAFA va entraîner un apaisement évident entre les deux pays.

Un terrain d’entente salutaire

Après leurs récents entretiens, le chef de l’État français et le président américain ont donc trouvé un terrain d’entente. Cela leur a permis de « trouver une solution dans un cadre international ». Ainsi, une guerre commerciale ouverte, « qui ne serait bénéfique pour personne », a été évitée. Cet apaisement a été confirmé ce lundi soir, par voie diplomatique. Désormais, les producteurs français des produits visés par Donald Trump pourront être certains qu’ils n’auront rien à craindre avant la fin de l’année. En tous les cas, « […] aucune application de sanctions ». Dans l’un de ses tweets, Emmanuel Macron a considéré que sa récente discussion avec son homologue américain avait été « excellente ». De fait, il a précisé qu’ils allaient bientôt « […] travailler ensemble sur un bon accord pour éviter toute escalade des tarifs douaniers ». Une décision confirmée par la Maison-Blanche. Ainsi, un report de la taxe GAFA a été validé.

Un enthousiasme mesuré

Un report de la taxe GAFA va entraîner un répit commercial entre la France et les Etats-Unis.

Un report de la taxe GAFA va entraîner un répit commercial entre la France et les Etats-Unis.

Malgré cet enthousiasme affiché, le ton adopté par le ministère des Finances s’est montré plus mesuré. En effet, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, n’a pas caché dans plusieurs interviews qu’il considérait les négociations avec les États-Unis sur la taxe GAFA comme « très difficiles ». Par conséquent, à son avis, le report de la taxe GAFA demeure un sujet sensible et incertain. D’après Bruno Le Maire, l’accord franco-américain serait « loin d’être gagné ». Car il n’a pas oublié que Washington menaçait, en décembre dernier, de surtaxer jusqu’à 100 % divers produits hexagonaux, particulièrement emblématiques. Cette sanction pourrait alors entraîner une perte de 2,4 milliards de dollars.

Une mesure de rétorsion

Cette mesure répressive serait appliquée en représailles à l’imposition de 3 % réclamée par la France aux géants américains du numérique. A savoir Google, Amazon, Facebook et Apple. Bruno Le Maire défend l’idée qu’une « fiscalité plus juste » doit maintenant être respectée en France par ces énormes sociétés.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.