Hier, les eurodéputés ont validé à Bruxelles la réforme de la Politique Agricole Commune. Ce texte n'a pas satisfait les plus écologistes.

Réforme de la Politique Agricole Commune : une révision très attendue

3291

Hier, les États membres de l’Union européenne ont approuvé à Bruxelles une nouvelle réforme de la Politique Agricole Commune (PAC). Ainsi, désormais, un volumineux texte d’environ 800 pages définit les trois principaux règlements qui vont encadrer le soutien au développement rural français. Auparavant, le Parlement européen a validé ces nouvelles dispositions.

Une enveloppe globale de 43,7 milliards d’euros

Hier, les eurodéputés ont validé à Bruxelles la réforme de la Politique Agricole Commune. Ce texte n'a pas satisfait les plus écologistes.

Hier, les eurodéputés ont validé à Bruxelles la réforme de la Politique Agricole Commune. Ce texte n’a pas satisfait les plus écologistes.

En pratique, le nouveau programme du Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural, visant les petits projets ruraux, ne commencera qu’au début de l’année prochaine. De même que celui de la Liaison Entre Actions de Développement de l’Economie Rurale. En effet, ces deux programmes ont reçu leur aval avec un certain retard. En attendant, le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural 2014-2020 continuera à servir de référence. Ce qui n’empêche aucunement les collectivités de prendre connaissance dès à présent des appels à projets déjà en cours. Au total, cette réforme de la Politique Agricole Commune devrait apporter à la France une enveloppe globale de 43,7 milliards d’euros. Cette somme devant se répartir entre 2023 et 2027. Grâce à elle, de nombreux agriculteurs, ainsi que diverses filières de ce secteur, bénéficieront de multiples aides directes.

Réforme de la Politique Agricole Commune : une politique qui reste favorable aux agriculteurs

Malgré tout, pour de nombreuses ONG, le contenu de cette réforme de la Politique Agricole Commune reste insatisfaisant. Ainsi, l’emblématique militante pour le climat Greta Thunberg a dénoncé une PAC qu’elle juge « […] désastreuse pour le climat et l’environnement ». En effet, elle estime que ce nouveau texte ne contribuera pas à réduire à l’avenir le réchauffement climatique. En parvenant à le maintenir, au pire, à seulement 2°C de hausse. Par ailleurs, il ressort de ce vote que l’enveloppe globale accordée à cette PAC a légèrement baissé. Cependant, les eurodéputés ont fait en sorte de maintenir une politique qui devrait rester favorable aux agriculteurs. Notamment, en lui donnant une orientation « plus verte ». Entre autres, avec un pourcentage d’aides au développement rural qui devrait passer en France, en 2023, de 30 % à près de 90 %.



Thierry Dulac

Né à Blois le 22 novembre 1972, Thierry Dulac est un journaliste français. À tout juste 21 ans, il débute une carrière de journaliste à Londres sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2006 à 2009. On le voit ensuite sur iTélé, ancêtre de CNews, entre 2009 et 2011 date à laquelle il intègre le Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique Environnement.