Interdiction de la pêche électrique : une décision à respecter dès cet été

Interdiction de la pêche électrique : une décision à respecter dès cet été

20305

En Europe, le principal pays ciblé par l’interdiction de la pêche électrique sera les Pays-Bas. Rapidement, les Néerlandais ont contesté cette interdiction. Cependant, la Cour de Justice de l’Union européenne les a déboutés.

Une interdiction très proche

vue de filets pour une interdiction de la pêche électrique

L’interdiction de la pêche électrique en mer du Nord prendra effet dès cet été.

Ce jeudi, la Cour de Justice de l’Union européenne a confirmé l’interdiction de la pêche électrique dans toute l’Europe. En raison des effets néfastes de cette méthode sur l’environnement. Cet arrêt prendra effet dès cet été. Ainsi, la Cour a finalement interdit ce procédé controversé. Celui-ci consiste à envoyer des impulsions électriques dans le sédiment marin. Cela, depuis des bateaux de pêche. Ensuite, ce courant électrique permet de capturer des poissons se trouvant au fond de la mer. A l’origine, il y a environ deux ans, cette technique n’avait été permise en mer du Nord qu’à titre expérimental.

Des pêcheurs en colère contre l’interdiction de la pêche électrique

Aujourd’hui, suite à cette décision, les pêcheurs néerlandais sont en colère. Notamment, parce qu’elle va mettre au chômage de nombreuses entreprises familiales. Malgré tout, le régulateur européen, basé au Luxembourg, maintient qu’à ce jour aucune étude scientifique n’a démontré les avantages de cette méthode. En tous cas, que « […] cette méthode serait dépourvue d’incidence négative sur l’environnement. » Cependant, l’organisation représentant l’industrie de la pêche néerlandaise considère toujours que l’interdiction de la pêche électrique n’a aucune base scientifique. Et qu’elle ne s’appuie que « […] sur une campagne de dénigrement […]. »

Une décision ferme et étayée

A l’inverse, pour défendre sa décision, la Cour européenne a rappelé que Bruxelles bénéficiait d’un « large pouvoir d’appréciation » sur les techniques de pêche. Par conséquent, son expérience rend la Cour très compétente. Et légitime concernant la protection des ressources marines. Par ailleurs, le régulateur a rappelé que ce n’est pas parce qu’une technique était innovante qu’elle devait s’appliquer. Cet avis satisfera sans doute de nombreux petits pêcheurs français. En effet, ils accusent depuis longtemps cette technique de détruire la faune marine.