L'Assemblée nationale a repoussé l'application d'une consigne pour les bouteilles en verre.

Consigne des bouteilles en verre : un dispositif finalement repoussé

20055

Alors que la Convention Citoyenne pour le Climat réclamait une mesure de consigne des bouteilles en verre, celle-ci ne fera finalement pas partie du projet de loi Climat. Cela, malgré les avantages écologiques qu’elle entraînerait. Pour l’instant, cette mesure a été repoussée jusqu’à 2025.

Un article très affaibli

vue de consigne de bouteilles en verre

Après débats, l’Assemblée nationale a repoussé l’application d’une consigne pour les bouteilles en verre.

Dernièrement, l’Assemblée nationale a examiné l’article 12 du projet de loi Climat. Celui-ci concerne l’application d’une consigne pour les bouteilles en verre. Cependant, ce système ne s’appliquera pas dans l’immédiat. Ainsi, cette généralisation n’entrera pas en vigueur « […] avant le 1er janvier 2025 ». Dans l’intervalle, les contenants en verre ne seront donc pas réutilisés après lavage. Par conséquent, les moyennes et grandes surfaces n’auront pas l’obligation de collecter leurs bouteilles. C’est une vive déception pour les écologistes. En effet, ils espéraient un calendrier beaucoup plus rapproché pour leur proposition. Par ailleurs, la nouvelle formulation de cet article n’impose plus vraiment d’obligation. Ce qui revient à faire de ce texte une simple déclaration de bonne intention. Celle-ci étant vidée de toute substance. Pourtant, les avantages pour l’environnement du retour de la consigne des bouteilles en verre sont nombreux.

Consigne des bouteilles en verre : des bénéfices chiffrés

Selon l’association Zero Waste Europe, réutiliser les bouteilles en verre permettrait de diminuer de 85 % les émissions de gaz à effet de serre. Comparativement à l’usage unique actuel. De plus, ce gain serait de 70 %, par rapport à l’usage des emballages en plastique. Et d’un peu moins de 60 %, comparé aux emballages en aluminium. Malgré le report de cette décision, de nombreux cafés et restaurants appliquent déjà le système de la consigne pour les bouteilles en verre. Dès à présent, cela entraîne au moins une économie de 500.000 tonnes de déchets par an. Enfin, il faut savoir que fabriquer des bouteilles en verre nécessite une consommation importante d’énergie. Donc, à l’évidence, réduire cette production serait une avancée écologique.

Un mauvais point pour l’environnement

Dans un rapport qui date déjà d’une dizaine d’années, l’ADEME, l’Agence de la transition écologique, avait signalé l’intérêt réel du système de la consigne. En effet, ce procédé éviterait au moins la moitié de l’effet de serre produit par la production des bouteilles en verre. Par ailleurs, le calcul du bilan carbone se réduit encore si l’on veille à parcourir de courtes distances pour acheminer les bouteilles consignées jusqu’à des centres de lavage. Au final, repousser la proposition du retour de la consigne dans le projet de loi Climat constitue un mauvais point. En tous cas, il contredit la volonté affichée de l’exécutif d’atteindre des enjeux environnementaux ambitieux. Alors que selon un récent sondage, 88 % des Français se déclaraient favorables au retour de la consigne des bouteilles de verre.