Recyclage les déchets verts.

Engagement Urbain pour la Réduction des Déchets !

3024

Réduire les déchets. Dans un monde confronté à l’urgence climatique, des villes pionnières s’élèvent pour relever le défi de la gestion durable des déchets. Vingt-trois villes et régions membres de la coalition G40 ont pris un engagement audacieux : réduire de moitié les déchets destinés à la décharge ou à l’incinération d’ici 2030. Cet engagement collectif met en lumière la volonté d’agir localement face à une problématique globale, avec l’objectif de minimiser l’impact environnemental des déchets sur le réchauffement planétaire.

En outre, ces métropoles s’attèlent à promouvoir le compostage et le recyclage, envisageant une réduction significative des déchets produits par individu. Un tel pas en avant témoigne de l’importance de l’action locale dans la construction d’un avenir plus propre et plus vert.

Réduire les déchets. Les villes s’unissent !

des déchets

Vingt-trois villes et régions viennent de signer une déclaration les engageant à réduire leurs déchets. Cinq villes européennes, huit villes américaines, ainsi que la Catalogne, La Navarre, Tokyo, San José, Dubaï, Toronto, Vancouver, Montréal, Sydney et Tel-Aviv ont décidé de s’engager en faveur du développement durable.

Ces territoires représentent 150 millions d’habitants dans le monde. Ils vont tenter de réduire de 50% d’ici à 2030 le volume de leurs déchets. Il s’agit des déchets mis en décharge et incinérés. Ils vont également augmenter de 70% le taux de récupération des déchets, par compostage ou recyclage.

Enfin, le dernier objectif sera de réduire de 15% le volume de déchets produits par habitant. Les villes et régions signataires sont libres d’agir et de gérer comme ils le souhaitent leur transition. Elles doivent juste s’engager à publier tous les deux ans un rapport sur l’avancement de leur transition écologique et sur la réduction des déchets.

Réduire les déchets, un enjeu pour demain

des déchets

La production mondiale de déchets augmente plus rapidement que tout autre polluant environnemental. Réduire les déchets est un enjeu primordial pour l’avenir. La cité du futur doit aller vers zéro déchet afin de limiter ses émissions de méthane et de CO2. On estime à deux milliards de tonnes la production annuelle de déchets municipaux.

Cet engagement devrait permettre chaque année d’économiser 87 millions de tonnes de déchets qui, autrement produiraient des gaz à effet de serre. Tous les signataires de cette déclaration se sont retrouvés le 12 septembre à San Francisco pour le premier Sommet mondial d’action pour le climat. Ils y ont défini l’ambition de la prochaine étape de leur combat pour le climat.

Comment réduire les déchets ?

Cette initiative de réduction des déchets s’inscrit dans une volonté de parvenir à un avenir sans déchet. Mais comment faire ? Ces résultats seront obtenus par la réduction des pertes et gaspillages alimentaires au niveau de la vente au détail et du consommateur. Ils passent par une réduction des pertes tout au long de la chaine de production et d’approvisionnement.

Pour réduire les déchets, il faudrait minimiser la production d’aliments excédentaires et en facilitant le don des denrées et produits dérivés. Réduire les, c’est donc encourager la lutte contre le gaspillage et la mise en place de collectes.

Un Avenir Durable par l’Action Locale

tris-selectifs-dechets

L’initiative des vingt-trois villes et régions est plus qu’un engagement; c’est une promesse d’action face à la crise climatique. En visant la réduction des déchets et l’augmentation du recyclage, ces territoires montrent la voie d’une responsabilité partagée envers la planète. La réussite de ce projet repose sur la transparence et la régularité des rapports d’avancement, incitant à une amélioration continue.

Ces efforts collectifs pourraient bien transformer la gestion des déchets dans le monde, faisant de l’aspiration à zéro déchet une réalité tangible. La bataille contre les émissions de gaz à effet de serre se gagnera par des initiatives concrètes comme celle-ci, marquant un pas décisif vers la préservation de notre environnement pour les générations futures.

Sur ce sujet, le Bulletin des Communes vous invite à lire aussi, pour plus d’informations : Lire



Avatar photo

Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.