Aujourd'hui, les producteurs locaux travaillent beaucoup plus pendant la crise sanitaire

Producteurs locaux : des avantages inattendus de la crise sanitaire

13179

Producteurs locaux : une alternative de consommation appréciée

 

A cause de la fermeture des restaurants, des marchés et des cantines d’établissements scolaires, beaucoup de petits producteurs locaux ont subi une baisse d’activité. Cela les a obligé à réfléchir comment travailler autrement. Finalement, après un moment difficile, un nouvel attrait chez les consommateurs pour les circuits courts a dopé les ventes de nombreux maraîchers.

 

Un nouvel essor des circuits courts

Aujourd’hui, la vente directe par des producteurs locaux, souvent menacés par la puissance des grandes surfaces, est en train de trouver un second souffle. Ainsi, les petits cultivateurs de fruits et de légumes voient leurs commandes augmenter fortement en ce moment. Idem pour les achats d’oeufs et de fromages. Pour les consommateurs confinés, pouvoir acheter près de chez eux des produits frais et sains est devenu une envie grandissante. De plus, ces petits producteurs sont maintenant soutenus par diverses associations. Ainsi que par des collectivités et même des chambres d’agriculture. Désormais, des plateformes de vente en ligne les aident à se faire connaître et à vendre leur production. Au final, grâce à ce changement de comportement des consommateurs, les circuits courts n’ont jamais eu autant le vent en poupe !

Une forme d’aide inattendue pour les producteurs locaux

Le confinement profite actuellement aux petits producteurs locaux et aux circuits courts.

Le confinement profite actuellement aux petits producteurs locaux et aux circuits courts.

En ce moment, l’un des effets inattendus de la crise du Covid-19 est d’apporter une « aide » imprévue au monde agricole. De fait, à cause du confinement, de nouveaux « drive fermiers » ont vu le jour. Une initiative soutenue par l’Association des maires ruraux de France. Notamment dans le Centre-Val de Loire, la Nouvelle Aquitaine, en Corrèze et dans la Somme. Dans ce département, son président, Laurent Somon, a dernièrement salué la création de trois de ces points de ventes d’un nouveau genre.

Ainsi, à Amiens, Péronne et Abbeville, les habitants ont pris goût à cette nouvelle possibilité de manger local. En consommant des produits de qualité, garantis et vendus en direct. Cela, malgré l’obligation de rester chez soi. De plus, certains producteurs locaux ont compris qu’ils avaient tout intérêt à assurer eux-mêmes les livraisons à domicile. Ce qui leur permet d’étendre encore leur clientèle. Un argument pratique qui fait mouche, quand les règles d’hygiène et les gestes barrières sont bien respectés.

Des initiatives spontanées de soutien

Ce nouvel accès à des produits fournis par de petits producteurs locaux a aussi permis de mettre en place des initiatives citoyennes de soutien. Ainsi, dans plusieurs régions, certaines collectivités font aujourd’hui en sorte de livrer des repas aux personnes isolées. De même, elles nourrissent aussi les soignants de façon bénévole. Contribuant ainsi à l’effort médical mené contre l’épidémie. Tout cela, grâce à des aliments frais, fournis par des producteurs locaux.