prevoir augmentation prix du gaz

Faut-il prévoir une augmentation du prix du gaz ?

28149

Prévoir une une augmentation du prix du gaz ? Les ralentissements liés à la crise sanitaire de la Covid-19 et la période de reprise économique ont beaucoup impacté le domaine du gaz naturel notamment en milieu d’année 2021 où ses tarifs avaient augmenté de 10 %. Nous verrons ici dans quelles mesures il est possible de prévoir ce genre de hausse et quels éléments peuvent être en cause.

Pour quelle raison le prix du gaz peut-il risquer d’augmenter ?

raison prix gaz peut risquer augmenterUn retour de l’activité économique en réponse à une gestion progressive de la pandémie est l’un des principaux facteurs qui peuvent amener à prévoir une augmentation du prix du gaz sachant que l’offre disponible n’est pas suffisante en Europe particulièrement.

Cela étant dû d’une part aux ressources de stockage européennes déjà très basses depuis plusieurs années et de l’autre des problèmes d’infrastructures que subissent certaines régions de Russie qui est le premier producteur de gaz. Cette pénurie amène donc une large partie des pays européens à intensifier leurs importations depuis d’autres régions comme :

  • L’Iran ;
  • L’Indonésie ;
  • Le Qatar.

Ainsi, avec un tarif de base de 44 euros le MWh, le gaz naturel passait à 138 € par MWh ce qui équivaut à une hausse de 214 % en l’espace de quelques mois seulement. Le nouveau système russe de tube pour le transport de gaz appelé Nord Stream 2 prévu pour le début d’année 2022 pourrait toutefois redistribuer les pertes et stabiliser le prix du produit.

Répercussions d’une augmentation du prix du gaz sur les factures

Une baisse du prix du gaz sera effective dès juillet prochain.

augmentation du prix du gaz

Au niveau des factures de gaz pour les fournisseurs standards, l’État a mis en place un gel du prix réglementé en attendant le mois d’avril 2022 ce qui implique que les tarifs ne pourront pas dépasser la barre atteinte en octobre de l’année passée. Avec cette disposition, une hausse record de 20,8 % a réussi à être évitée aux consommateurs.

Néanmoins, chez des fournisseurs parallèles, les factures annuelles ont déjà subi plus de 500 euros de coûts supplémentaires. Dans ce cadre, il peut être utile de se documenter sur ses contrats de gaz afin de faire le choix le plus indiqué suivant ses dépenses actuelles et ses besoins sachant que l’engagement est résiliable sans frais.



Avatar photo

Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.