energies renouvelables europe

Pourquoi la France est-elle si en retard en termes d’énergies renouvelables ?

26797

Retard de la France pour les énergies renouvelables. Avec la crise politique et économique qui règne sur le continent européen depuis le début de l’année en cours, l’inflation dont souffrent la plupart des secteurs et des marchés, ainsi que l’explosion des prix des énergies, la meilleure solution à envisager pour arriver à faire des économies sur la facture de gaz et d’électricité serait de se tourner vers les énergies renouvelables.
Seulement, les Français sont très en retard par rapport à leurs voisins du même continent. En effet, étant très à la traîne sur ces projets, le pays fait figure de mauvais élève. Quelles en sont les raisons ? On vous répond dans cet article !

Retard de la France pour les énergies renouvelables, un engagement qui n’a pas été tenu !

Retard de la France pour les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables Europe

S’étant engagé à atteindre un seuil de 23 % d’utilisation des énergies renouvelables sur l’ensemble de sa consommation d’énergie finale, la France n’a atteint que 19.1 %. Ce qui fait que la France est le seul pays de l’Union européenne à avoir manqué à ses objectifs, un pari raté qui va coûter encore cher à l’économie du pays qui est déjà à son plus bas niveau depuis une année déjà.

En effet, la facture que devra payer l’État pour cet engagement non-tenu est très lourde et s’élève à près d’un demi-milliard d’euros en guise de compensation à ce développement insuffisant en achetant la part des énergies renouvelables qui lui manque auprès des bons élèves de l’UE qui ont atteint le seuil qu’ils s’étaient imposé dès le début.

Pourquoi la France a-t-elle manqué à ses objectifs ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la France s’est montrée très ambitieuse par rapport aux autres pays et s’est fixé un chiffre très difficile à atteindre qui est de 23 %, chose qu’elle n’a pas pu faire.

Retard de la France pour les énergies renouvelablesDe plus, le manque de diversification du mix électrique français, reposant essentiellement sur le nucléaire, a fortement impacté la réussite de cette mission. Or, il s’agit du principal motif de réussite chez les autres pays qui ont dû palier ce manque du nucléaire en ayant recours à d’autres alternatives en énergies renouvelables.

Mais ce n’est pas tout, car il existe bien d’autres raisons à l’origine de ce retard, dont on cite les points suivants :

  • Les projets de développement du secteur éolien en France sont très lents ;
  • la filière du photovoltaïque a beaucoup de mal à se construire en France ;
  • des projets de lois toujours en cours d’examen, causant du retard.

 



Avatar photo

Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.