Dépollution de l'air du métro

Comment dépolluer l’air irrespirable des stations de métro de Lyon ?

28806

Dépollution de l’air du métro. En France comme dans beaucoup d’autres pays à travers l’Europe et même dans le monde, de nouvelles façons d’agir et des dispositifs sont instaurés afin de mieux s’adapter aux changements climatiques et aux catastrophes qui s’en découlent en mobilisant tous les moyens possibles pouvant réduire les différents types de pollution.

En région lyonnaise, la pollution s’immisce jusque dans les stations de métro, pour y remédier, plusieurs initiatives sont prises par les différents partis, on vous en dit plus dans cet article !

Comment éliminer la pollution dans les stations de métro à Lyon ?

Dépollution de l'air du métro

Le métro de Lyon

Comme dans beaucoup d’autres stations métros, l’air circulant dans celle de la gare de Lyon n’est plus du tout respirable. Et si les origines de ce désastre sont nombreuses, les solutions qui existent pour y mettre un terme le sont tout autant, à condition de trouver celle qui soit la plus adéquate et la plus économique pour faire face à cet état d’urgence.

À cet effet, Lyon expérimente dans les couloirs du métro un nouveau dispositif pour lutter contre la pollution et renouveler l’air vicié qui peut avoir des effets néfastes sur la santé. Il serait donc question d’enrayer ce phénomène d’air irrespirable même à plusieurs mètres sous terre grâce à une vaste campagne de nettoyage du réseau souterrain. Ainsi, les stations seront désinfectées et les tunnels aspirés grâce à :

  • des aspirateurs de particules qui sont de gros engins performants spécialement dédiés pour remédier à cette situation ;
  • une ventilation importante des lieux ;
  • nettoyage permanent de la station.

Dépollution de l’air du métro, pourquoi l’air des stations de métro est-il si pollué ?

Le métro de Lyon

Lutte contre la pollution dans les métros

Il faudrait savoir que les méthodes employées pour mettre fin à la pollution de l’habitat et des stations de métro sont presque les mêmes dans les grandes villes, mais le résultat reste le même puisque la principale cause dans le cas des gares revient aux métros eux-mêmes et à leur système de freinage un peu trop vétuste.

Les stations très profondes se trouvant à plus 20 mètres en dessous peuvent dépasser les seuils critiques !

En effet, le matériel roulant ancien se développe en freinant des particules envahissant l’air pur et le rendant non respirable, notamment dans le cas des stations très profondes se trouvant à plus d’une vingtaine de mètres en dessous où le risque peut dépasser les seuils critiques.

Et parmi les stations lyonnaises concernées par cette initiative de purification de l’air, on cite le point de métro le plus important qui est la station Saxe-Gambetta qui est connue pour être parmi les plus fréquentées de la région.



Avatar photo

Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.